Actualisé 27.07.2018 à 15:19

Jérusalem

Israël rouvre l'accès à l'esplanade des Mosquées

Le lieu saint avait été fermé après des heurts qui avaient éclaté vendredi, entre fidèles palestiniens et soldats israéliens. Il est à nouveau libre d'accès.

1 / 150
Des Palestiniens réclament la Présence internationale temporaire à Hébron (TIPH).  (Vendredi 1er février 2019)

Des Palestiniens réclament la Présence internationale temporaire à Hébron (TIPH). (Vendredi 1er février 2019)

AFP
Le président israélien Reuven Rivlin a rejeté dimanche la demande de grâce d'un soldat franco-israélien reconnu coupable et condamné pour avoir achevé un assaillant palestinien blessé et au sol. (Dimanche 19 novembre 2017)

Le président israélien Reuven Rivlin a rejeté dimanche la demande de grâce d'un soldat franco-israélien reconnu coupable et condamné pour avoir achevé un assaillant palestinien blessé et au sol. (Dimanche 19 novembre 2017)

Keystone
Israël va accélérer la construction d'un mur souterrain autour de Gaza visant à empêcher les infiltrations palestiniennes par des tunnels. (Jeudi 10 août 2017)

Israël va accélérer la construction d'un mur souterrain autour de Gaza visant à empêcher les infiltrations palestiniennes par des tunnels. (Jeudi 10 août 2017)

Keystone

Israël a rouvert vendredi les accès à l'esplanade des Mosquées, dans la Vieille ville de Jérusalem, après avoir bouclé le site plusieurs heures en raison de heurts entre fidèles palestiniens et forces de l'ordre israéliennes, a constaté un journaliste de l'AFP. L'esplanade des Mosquées, ou mont du Temple pour les Juifs, est un point de friction fréquent entre Palestiniens et l'armée israélienne. Elle est située à Jérusalem-Est dans la partie palestinienne de la ville sainte, occupée et annexée par Israël.

La police israélienne a fermé vendredi les accès à l'esplanade des Mosquées, dans la Vieille ville de Jérusalem, à la suite de heurts entre fidèles palestiniens et forces de l'ordre israéliennes après la prière, a constaté un journaliste de l'AFP.

L'autorité religieuse musulmane en charge du site (Waqf) a confirmé que les accès à l'esplanade, troisième lieu saint de l'islam sur lequel se trouve notamment la mosquée Al-Aqsa, avaient été fermés.

La police israélienne n'a pas confirmé la fermeture du site mais a affirmé que les heurts avaient éclaté après la prière du vendredi quand, selon elle, «des émeutiers ont commencé à lancer des feux d'artifice vers la police».

La police a indiqué avoir évacué le site et procédé à des arrestations, mais selon elle, certains suspects auraient fui pour se réfugier dans la mosquée Al-Aqsa. Des images vidéo publiées par le Waqf montrent des forces de police israéliennes lancer des grenades lacrymogènes pour disperser des Palestiniens.

L'esplanade des Mosquées, ou mont du Temple pour les Juifs, est un point de friction fréquent entre Palestiniens et forces de l'ordre israéliennes.

Elle est située à Jérusalem-Est dans la partie palestinienne de la ville sainte, occupée et annexée par Israël. L'ONU n'a jamais reconnu cette annexion.

En juillet 2017, la décision israélienne d'installer des détecteurs de métaux pour contrôler les accès à l'esplanade avait provoqué plusieurs semaines d'émeutes. (nxp/afp)

Un Palestinien a été tué vendredi par un tir israélien

Un Palestinien a été tué vendredi par un tir israélien lors d'une manifestation à la frontière entre la bande de Gaza contrôlée par le Hamas et Israël, a indiqué le ministère gazaoui de la Santé. La victime, âgée de 43 ans, a été tuée d'une balle dans la tête, à l'est de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza.

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!