Italie: treize médecins accusés
Actualisé

Italie: treize médecins accusés

Quatorze personnes, dont treize médecins d'une clinique de Milan, ont été accusées lundi de fraude à la sécurité sociale et d'opérations chirurgicales abusives.

Certaines interventions ont conduit à la mort des patients.

Douze des suspects ont été assignés à résidence, selon un communiqué de la police financière de Milan. Deux autres se trouvaient déjà en prison pour d'autres délits.

Trois médecins incriminés sont accusés d'avoir procédé à des interventions chirurgicales injustifiées sur plusieurs dizaines de patients qui ont entraîné dans 90 cas des lésions très graves, et dans cinq autres cas le décès du malade, selon le site en ligne du quotidien La Repubblica.

«Les patients étaient considérés comme des sources de revenus», a commenté sur la chaîne en continu Sky TG24, le colonel de la police financière, Cesare Marangoni.

Une jeune femme de 18 ans qui avait des nodules «a subi une ablation totale du sein, pour justifier des remboursements plus importants», a-t-il affirmé.

Selon Sky TG24, les patients étaient parfois opérés «sans leur accord ou celui de leur médecin traitant».

Les 14 suspects sont tous accusés d'avoir, en 2005 et 2006, falsifié les dossiers médicaux de nombreux patients, dans le but d'obtenir des remboursements plus importants de la sécurité sociale. La fraude a été évaluée à 2,5 millions d'euros.

Les magistrats responsables de l'enquête et les policiers ont souligné que «le recours aux écoutes téléphoniques avait joué un rôle crucial dans le déroulement de l'enquête», selon «La Repubblica».

Silvio Berlusconi a annoncé ce week-end qu'il entendait limiter strictement les écoutes aux affaires de terrorisme et de crime organisé dans le cadre d'un prochain projet de loi, suscitant un tollé à gauche et parmi les magistrats. (ats)

Ton opinion