Lausanne-Lutry (VD) - Ivre, elle tombe dans le lac et mobilise hélicoptère et ambulance
Publié

Lausanne-Lutry (VD)Ivre, elle tombe dans le lac puis mobilise hélicoptère et ambulance

Une femme probablement avinée a provoqué une forte inquiétude vendredi soir après avoir disparu

par
Frédéric Nejad Toulami
En raison de soupçons d’alcoolisation excessive, la femme a dû souffler dans un éthylomètre. (photo prétexte)

En raison de soupçons d’alcoolisation excessive, la femme a dû souffler dans un éthylomètre. (photo prétexte)

LMS

Des personnes présentes sur la plage de Lutry se sont inquiétées vendredi soir pour une femme qui semblait alcoolisée alors qu’elle partait seule en stand-up paddle sur le lac Léman. Sa première chute dans l’eau puis le vent qui la poussait vers le large n’ont fait qu’amplifier les craintes de certains; ils ont alors préféré appeler le numéro des urgences.

Vers 22 h, c’est le bruit d’un hélicoptère tournoyant au large du rivage qui a fini d’angoisser des gens encore présents sur place.

Chute dans l’eau froide alors que sa cheville n’était pas attachée

La police vaudoise atteste ce samedi avoir été alertée de la situation la veille. «Partie de la plage de Lutry, une femme d’une quarantaine d’années est bien tombée dans l’eau froide du lac vendredi soir, indique un porte-parole de la police cantonale. Elle portait heureusement un gilet de flottaison, obligatoire, mais pas de combinaison en néoprène, recommandée en raison des températures actuelles, et son leash de sécurité n’était pas attaché à sa cheville. Elle est toutefois parvenue à remonter sur sa planche.»

Alors qu’un hélicoptère de secours inspectait la zone entre Lutry et Ouchy, au sud de Lausanne, la quadragénaire est finalement parvenue d’elle-même à regagner la rive, à hauteur de la Jetée de la compagnie, à Bellerive. Soit à une distance d’environ 4 km de son point de départ.

Alcoolémie vérifiée

Une patrouille de la police lausannoise et une ambulance étaient sur place pour la réceptionner et s’assurer qu’elle allait bien. Selon nos sources, comme son état semblait confirmer les craintes d’un taux d’alcool élevé, un contrôle a été effectué en lui faisant souffler dans un éthylomètre. Vu les moyens engagés par sa faute, il n’est pas impossible que l’affaire prenne une tournure administrative.

Les polices cantonale et communale en profitent pour faire passer un message de prévention à tous les usagers du lac, en ce qui concerne le matériel à avoir avec soi et la prudence en matière de consommation d’alcool, afin d’éviter des accidents.

Ton opinion

172 commentaires