Actualisé

Glion (VD)Ivre, elle vire sa fille de sa voiture au milieu du tunnel

Une automobiliste sous l'emprise de l'alcool s'est arrêtée dans le tunnel de Glion pour faire descendre sa fille de 24 ans à la suite d'une dispute dimanche dernier. La mère a ensuite fait marche arrière pour récupérer la jeune femme, qui avait disparu.

par
Comm

La Centrale d'engagement et de transmission de la Police

cantonale a été avisée dimanche matin aux alentours de 6h00 de la présence d'un piéton dans le tunnel. L'appel de détresse venait d'une borne d'urgence à l'intérieur du tunnel de Glion, direction Valais.

Quelques minutes plus tard une voiture effectuant de

dangereuses manoeuvres à l'intérieur de l'ouvrage a été repérée sur les caméras de surveillance.

600 mètres de marche arrière sur deux voies!

La Gendarmerie a interpellé la conductrice, qui circulait sur le

viaduc de Chillon. Elle a expliqué aux gendarmes s'être arrêtée dans le tunnel pour faire descendre du véhicule sa fille de 24 ans, suite à une dispute.

Par la suite, elle a effectué une marche arrière sur l'autoroute, pour venir rechercher sa fille. Elle ne l'a pas trouvée, car la jeune femme s'était réfugiée dans une niche de secours du tunnel. Une patrouille de Gendarmerie l'a

prise en charge peu après.

Permis retiré

L'examen des caméras de surveillance du tunnel a permis d'établir que la conductrice a entrepris une marche arrière sur environ 600 mètres à l'intérieur du tunnel, en empruntant les deux voies de circulation. Pendant cette dangereuse manoeuvre, elle a gravement mis en danger la circulation.

Plusieurs usagers circulant normalement ont dépassé la voiture de l'intéressée, manquant de peu la collision. Le tunnel de Glion a dû être momentanément fermé à la circulation, durant quelques minutes.

La conductrice, une Colombienne de 43 ans, domiciliée dans le canton du Valais, a été entendue en présence d'un avocat commis d'office, puis relaxée au terme des opérations. Un test de l'haleine effectué au moyen de l'éthylomètre a révélé un taux d'alcoolémie supérieur à 0,8 o/oo.

Son permis de conduire a été saisi sur-le-champ et transmis au Service des automobiles et de la navigation (SAN).

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!