Royaume-Uni - Ivre, il écrase sa propre fille lors d’une dispute
Publié

Royaume-UniIvre, il écrase sa propre fille lors d’une dispute

Au volant de sa voiture, un homme de 44 ans a tué sa fille de 19 ans après une violente altercation survenue dimanche soir dans le Norfolk.

Lauren a succombé à ses blessures à l’hôpital.

Lauren a succombé à ses blessures à l’hôpital.

Facebook

Une altercation entre un père et sa fille a viré au drame, dimanche soir près de Kings Lynn, dans le Norfolk. Nigel Malt, 44 ans, est arrivé à l’hôpital avec sa fille Lauren dans un état critique. La jeune femme de 19 ans a succombé à ses blessures peu après. Le Britannique, lui, a été arrêté et mis en examen pour meurtre, selon ITV. Il était en état d’ébriété au moment du drame. Selon des voisins, une dispute a éclaté et une voiture a écrasé Lauren dans le cul-de-sac d’une résidence paisible. Selon les premières constatations d’un médecin légiste, la jeune femme est morte des suites de blessures pectorales et abdominales.

«Nous avons entendu un gros bruit, plusieurs personnes crier et hurler, puis le bruit d’une voiture en train de partir en trombe», raconte un habitant. «C’est terrible de penser à ce qui est arrivé à cette fille. Normalement, c’est un endroit tranquille. On ne s’attend pas à une chose comme ça», confie une voisine. Les enquêteurs essaient de déterminer les circonstances de ce drame, notamment en faisant du porte-à-porte dans les alentours. Ils espèrent mettre la main sur des images de vidéosurveillance qui pourraient leur apporter de précieuses informations.

La police du Norfolk est confrontée à une situation très inhabituelle en ce début de semaine. Un autre meurtre est en effet survenu presque au même moment dans une maison de Downham Market. Les autorités ont tenu à rassurer la population en affirmant que ces deux affaires n’avaient aucun lien entre elles. «Nous reconnaissons que le moment et la proximité des deux incidents peuvent susciter des inquiétudes au sein de nos communautés. Cependant, je tiens à souligner qu’il s’agit d’enquêtes distinctes et qu’elles ne sont en aucun cas liées», a assuré Wes Hornigold, chef de la police du Norfolk.

(joc)

Ton opinion