Leonardo DiCaprio: «J'ai dû expérimenter la douleur et la peur»
Actualisé

Leonardo DiCaprio«J'ai dû expérimenter la douleur et la peur»

Avec «The Revenant», l'histoire d'un trappeur, Leonardo DiCaprio semble tout à fait bien parti pour remporter son 1er Oscar.

par
Laurent Vidal

L'acteur trouve son rôle le plus ambitieux dans le film d'Alejandro Gonzalez Inarritu. Il y incarne un trappeur du XIXe siècle qui affronte seul une nature sauvage pour venger son fils assassiné. Hirsute, blessé, gelé, il impressionne et émeut.

Pensez-vous remporter la statuette cette année?

Je ne veux pas y penser! Ce qui compte pour moi est d'avoir joué dans ce film épatant et d'avoir vécu cette expérience unique. Je serai, bien entendu, heureux si je suis récompensé, mais je m'estime déjà très chanceux d'avoir pu participer à cette aventure qui m'a changé comme artiste et comme être humain.

En quoi ce film est-il si différent des autres?

Alejandro Gonzalez Inarritu nous a plongés en pleine nature, nous permettant d'en éprouver la beauté et la sauvagerie. C'est sans doute le tournage le plus dur que j'ai jamais connu, mais j'ai dû expérimenter la douleur et la peur pour pouvoir appréhender la hargne de mon personnage. Il agit comme un animal blessé, fou de douleur. Je me suis vraiment mis dans sa peau.

Vous pensez qu'il est indispensable de souffrir pour créer?

S'agissant de «The Revenant», je peux affirmer que mon jeu n'aurait pas été le même si je n'avais pas été soumis à toutes ces épreuves. Je savais à quoi je m'exposais et je ne regrette pas une seule seconde de m'être lancé dans cette aventure.

Que recherchez-vous dans votre carrière?

J'attends les projets exceptionnels, ceux qui ne ressemblent à aucun autre et qui me font vibrer. Quand j'ai lu le scénario de «The Revenant», mon sang n'a fait qu'un tour! J'ai tout de suite su qu'il fallait que je le fasse.

Ton opinion