Cyclisme: «J'ai dû repousser le seuil de ma douleur»
Actualisé

Cyclisme«J'ai dû repousser le seuil de ma douleur»

L'Autrichien Matthias Brändle a battu le record de l'heure, jeudi à Aigle (VD), en parcourant 51,852 km.

par
jpw

Peu après son nouveau record, le coureur de la formation IAM Cycling s'est livré au micro de l'UCI.

Matthias Brändle, félicitations. Comment vous sentez-vous?

C'est extraordinaire, mais c'était tellement dur. Pour un routier comme moi, c'était vraiment compliqué. Dans les premiers tours, on se dit qu'on connaît ce que c'est l'effort, qu'on va tenir une heure. Ensuite l'acide lactique s'empare de vos muscles et ça devient une toute autre épreuve.

Vous avez connu une petite baisse de régime à mi-parcours, pouvez-vous l'expliquer?

Après trente minute, je pensais que j'allais y arriver. Mais c'est là que j'ai connu un coup de moins bien. Heureusement, j'ai retrouvé des forces pour finir à fond. Cela devient plus supportable à mesure que l'heure arrive, car on sait que ce sera bientôt fini. On peut donc pousser encore un peu plus loin le seuil de la douleur.

Que pouvez-vous dire de votre nouvelle marque de 51,852 km?

Les premiers 5 des 50 km, ce sont les miens. Pour le reste de la distance, je dois remercier toute l'équipe IAM Cycling qui a été derrière moi dès les premiers moments de ce défi. Et aussi tout ce public absolument extraordinaire ici à Aigle. Les fans m'ont vraiment aidé à donner le dernier coup de collier.

Ton opinion