2e étape du Tour de Romandie 2009: «J'ai dû serrer les dents pour sauver mon maillot jaune»
Actualisé

2e étape du Tour de Romandie 2009«J'ai dû serrer les dents pour sauver mon maillot jaune»

L'Espagnol Oscar Freire remporte au sprint, à La Chaux-de-Fonds, la 2e étape du Tour de Romandie. Le Suisse Gregory Rast conserve son maillot jaune de leader au général.

par
Didier Bender

Le Suisse Gregory Rast a conservé son maillot jaune pour 5 petites secondes. En début d'après-midi, il confiait à un autre coureur: «Je vais essayer de ne pas perdre trop de temps». Autant dire qu'il ne donnait pas cher de ses chances. Marqué par l'effort juste après la ligne d'arrivée, le coureur ne cache pas qu'il a souffert dans les montagnes neuchâteloises: «C'était très dur pour moi aujourd'hui. Dans les trois dernières bosses, j'étais à bloc. J'ai dû serrer les dents. Si je n'avais pas porté le maillot jaune, je ne me serais peut-être pas autant battu. La tactique de l'équipe était de placer un homme dans l'échappée pour ne pas trop travailler. Cela ne s'est pas passé comme l'on voulait. On a quand même dû travailler. J'ai dû puiser dans mes réserves et cela m'a beaucoup marqué.»

«Nous avons une équipe solide capable de tenir le coup»

Après deux grosses journées, Gregory Rast ne se projette pas trop dans l'étape de vendredi, un contre-la-montre par équipe à Yverdon-les-Bains. «C'est clair que nous avons une bonne équipe, confie le Suisse. Mais je dois avouer que ce n'est pas ma discipline préférée. Nous avons une équipe suffisamment solide pour tenir le coup. Nous avons les moyens de nous battre pour la victoire finale. Mais il est clair que nous ne sommes pas les favoris. Il y a d'autres équipes comme la CSC qui le sont.»

C'est le sprinter espagnol Oscar Freire (Rabobank), qui a remporté, sans trop de difficulté, le sprint final à La Chaux-de-Fonds. C'est la 57e victoire de sa carrière.

«C'est ma première victoire de la saison»

«C'est particulier parce que c'est ma première victoire de l'année, raconte Oscar Freire. Je n'ai pas eu de chance cette saison. Il y a deux mois, je suis tombé. La semaine dernière, j'ai fait les trois classiques. Mais je n'ai pas eu de bons résultats. Ici, je voulais me remettre en confiance.»

L'Espagnol poursuit: «Je viens pour la première fois sur ce Tour et gagner une étape, c'est très bien. Hier (réd: mercredi), nous n'avons pas bien contrôlé la course. Aujourd'hui l'équipe a bien travaillé. L'étape a finalement été plus dure que ce que l'on pensait. Sur le profil, cela ne paraissait pas une étape aussi difficile. J'ai dû m'accrocher dans les bosses. La plupart des sprinters ont été éliminés. Pour moi, ça se termine bien.»

Rassuré sur ses capacités, l'Espagnol avoue qu'il n'est pas encore au mieux de sa forme. «Mais aujourd'hui, je me suis prouvé que je suis en mesure d'atteindre mon objectif, de bien figurer au Tour de France. J'espère aussi remporter les Mondiaux et être le premier à gagner à 4 reprises les Championnats du monde.»

Ton opinion