Actualisé

«J'ai été manipulé par l'imam de la mosquée»

GENEVE – Lors de rencontres clandestines,l'ex-directeur de la
mosquée a chargé son imam.

Fathy Neamat-Allah est sorti de son silence pour des entrevues ultrasecrètes avec... les anciens dirigeants de la mosquée, qu'il avait lui-même licenciés en avril. Il y a quelques jours, dans les salons d'un hôtel, l'ex-directeur, accompagné de deux amis, rencontre Mahmoud Fadl, Mahfoud Friha et Hafid Ouardiri. L'ambiance est tendue, Fathy Neamat-Allah est suspicieux. C'est lui qui a décidé, au dernier moment, du lieu du rendez-vous. Au menu: des excuses et des condamnations. Tout d'abord les excuses. Elles ont trait aux accusations mensongères de gestion déloyale et aux renvois immédiats des protagonistes. Ensuite les condamnations. «J'ai été manipulé par l'imam de la mosquée Youssef Ibram. Il est venu en Arabie Saoudite, en janvier passé, vous accuser de tous les maux», explique-il aux trois anciens employés de la Fondation culturelle islamique (FCI). Leur renvoi était donc prévu d'avance. Par la suite, c'est ce même imam qui l'a marié à Hawwa-Antje Pastoor (des témoins peuvent en attester) pour finalement affirmer qu'il ne s'agissait que de fiançailles. Enfin, c'est encore lui qui a pris sa succession à la tête de la FCI, après que Fathy Neamat-Allah ait été prié de plier bagages. «Il semble que cette personne, sous couvert de dignes fonctions religieuses, recherche à accéder au pouvoir», lâche une source confidentielle, proche de la mosquée.

Shahïn Ammane

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!