Actualisé

Pédophile bernois«J'ai péché, j'ai mal»

Le travailleur social bernois qui a abusé de quelque 120 personnes a rédigé un courrier depuis sa prison. Il se dit malade et désolé de ses actes.

par
hal/cbx

Hansjürg S. a écrit de sa prison. Le pédophile bernois assure qu'il est désolé, qu'il est malade et veut suivre une thérapie. «J'ai péché, j'ai mal, je prends la responsabilité et m'attends à un juste châtiment», dit Hansjürg S dans une lettre lue en public sur «10 vor 10». Le travailleurs social a sévi durant 29 ans sur des personnes handicapées dont il avait la supervision.

«Je sais maintenant que je suis malade», écrit-il encore. «Je ne maîtrisais pas mes pulsions, elles me dominaient.» Pour le psychiatre Josef Sachs, l'homme reporte une partie de sa responsabilité sur son trouble. «Quand une personne écrit «Je suis malade», cela signifie, jusqu'à un certain degré que «je ne suis pas entièrement responsable des faits».»

Des victimes pas écoutées

Entre 1998 et 2001, plusieurs collaborateurs de Hans Jürg S. avaient déjà fait part à la direction d'un établissement d'Interlaken de leurs soupçons envers le pédophile. Une victime avait même parlé du «grand membre» de Hans Jürg S. Sans succès. En 2003, une jeune femme autiste avait aussi accusé le pédophile, mais les autorités ne l'avaient pas crue.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!