Grandson (VD): «J'ai perdu un petit-fils formidable»
Actualisé

Grandson (VD)«J'ai perdu un petit-fils formidable»

Un garçon de 10 ans est mort mercredi après avoir été écrasé par un chariot, en plein travaux agricoles. Le décès a suscité une vive émotion à Eclagnens, village où habitait le jeune.

par
Abdoulaye Penda Ndiaye

Il est mort à Grandson, mais c'est à Eclagnens, où il résidait, que le décès accidentel d'un jeune de 10 ans a été le plus fortement ressenti. Ce village de 150 âmes est de nouveau frappé par le deuil. «Ça ravive les souvenirs douloureux du décès, il y a six mois, du conseiller d'Etat Jean-Claude Mermoud. Il n'y a pas de terme assez fort pour parler de la consternation qui règne ici. Mes enfants sont choqués: ils prenaient le même bus que lui pour aller à l'école», a réagi un habitant du village. Une voisine de la famille endeuillée exprime sa tristesse. «C'était un enfant vif et attachant, qui aimait rouler à vélo», témoigne-t-elle, un trémolo dans la voix.

L'école avait donné congé aux élèves

Mercredi, les élèves scolarisés à Penthéréaz avaient exceptionnellement congé. C'est pour cela que l'enfant avait accompagné son père, ses grands-parents et son oncle dans le domaine familial situé sur les hauts de Grandson, dans le Nord vaudois. «Il transportait une palette à cadre contenant des pommes de terre sur un chariot élévateur à essence (clark). Sur une route secondaire bordant un champ, il a perdu la maîtrise de son engin, qui s'est renversé», a annoncé la police vaudoise. Il est décédé sur place, malgré l'intervention de deux ambulanciers et d'un médecin de la REGA.

Très affectée par le deuil, la grand-mère du jeune garçon regrette de n'avoir rien pu faire pour la victime. «J'ai perdu un petit-fils formidable. On s'entendait tellement bien!»

Fortement choqués, les membres de la famille de la victime ont été pris en charge par une spécialiste du soutien d'urgence. Une enquête est en cours pour établir les circonstances de l'accident.

Ton opinion