Affaire Fiona: «J'ai peur. Je ne sais pas ce qu'elle a dans la tête»
Actualisé

Affaire Fiona«J'ai peur. Je ne sais pas ce qu'elle a dans la tête»

La mère de la fillette battue à mort en 2013 a été libérée en attendant un nouveau procès. Son ex-mari se dit hors de lui et terrifié.

par
joc
1 / 44
La mère de Fiona a été libérée en attendant un nouveau procès. La Cour de cassation vient d'annuler sa condamnation à 20 ans de prison. (Jeudi 21 février 2019)

La mère de Fiona a été libérée en attendant un nouveau procès. La Cour de cassation vient d'annuler sa condamnation à 20 ans de prison. (Jeudi 21 février 2019)

AFP
La mère, Cécile B., (ici escortée par des gendarmes) et le beau-père de Fiona ont été condamnés en appel, à 20 ans de réclusion.(10 février 2018)

La mère, Cécile B., (ici escortée par des gendarmes) et le beau-père de Fiona ont été condamnés en appel, à 20 ans de réclusion.(10 février 2018)

AFP
Après deux semaines d'audience, la tâche s'annonçait ardue pour les jurés (exclusivement féminins): le corps n'a toujours pas été retrouvé, les accusés, murés dans leurs dénégations, disent avoir enterré dans un bois près de Clermont-Ferrand (centre) mais qui n'a jamais été retrouvé. (ici Etienne Fradin, président de la Cour. (Image - 5 février 2018)

Après deux semaines d'audience, la tâche s'annonçait ardue pour les jurés (exclusivement féminins): le corps n'a toujours pas été retrouvé, les accusés, murés dans leurs dénégations, disent avoir enterré dans un bois près de Clermont-Ferrand (centre) mais qui n'a jamais été retrouvé. (ici Etienne Fradin, président de la Cour. (Image - 5 février 2018)

AFP

La Cour de cassation a annulé mercredi la condamnation de la mère de la petite Fiona à 20 ans de réclusion en appel pour les coups mortels portés à sa fille en 2013. Un nouveau procès a été ordonné, ce qui permet à Cécile B. de sortir de prison. La Française ayant fini de purger la peine de 5 ans de prison prononcée en première instance, elle est sortie de prison mercredi soir. On ignore encore si ce nouveau procès concernera également bien Berkane M., l'ex-compagnon de Cécile B., condamné à 20 ans de réclusion en 2016 puis en appel en 2018.

Cette décision a plongé Nicolas Chafoulais, le père de Fiona, dans une colère noire: «C'est un coup à péter les plombs! Je suis dégoûté. C'est une honte qu'elle s'en sorte après ce qu'elle a fait», s'emporte-t-il. L'homme ne cache pas sa vive inquiétude à l'idée que son ex-femme puisse aller et venir à sa guise. «Je ne suis pas à l'abri, si ça lui passe par la tête (...) de se pointer devant l'école de ma fille... On fait comment, là? J'ai peur pour toute ma famille. Et je ne sais pas ce qu'elle a dans la tête», confie-t-il à Franceinfo.

«Je n'ai aucun espoir qu'elle nous dise où elle a enterré Fiona»

Le papa de l'enfant décédée à l'âge de 5 ans se remémore la «froideur» de son ex-épouse au tribunal. Il pense par ailleurs que «la population va très mal le prendre de savoir qu'il y a une assassin d'enfant qui se promène juste à côté de chez eux.» Nicolas Chafoulais a prévu d'assister au prochain procès. «Après elle comparaîtra libre, je pense que ça a une incidence sur le jury», craint le Français, qui a la garde de la deuxième fille qu'il a eue avec Cécile B.

«La grand-mère maternelle a un droit de visite et d'hébergement sur Eva*. Si elle récupère Cécile B., celle-ci pourrait donc revoir sa fille. Et ça, c'est hors de question pour moi!», tempête-t-il auprès de 20minutes.fr. Le corps de la petite Fiona n'a jamais été retrouvé. Et son papa se fait peu d'illusion quant à l'éclosion de la vérité. «Je n'ai aucun espoir qu'elle nous dise enfin l'endroit où elle a enterré Fiona», conclut-il.

*Prénom d'emprunt

Ton opinion