Actualisé 03.05.2011 à 10:42

Simon Ammann rempile

«J'ai toujours le feu sacré»

Le monde du saut à skis helvétique respire. Simon Ammann (30 ans en juin prochain) a décidé de poursuivre sa carrière l'hiver prochain.

Simon Ammann (30 ans le 25 juin) volera encore l'hiver prochain, voire plus si affinités. Le quadruple champion olympique, qui souhaitait faire le point après une saison marquée par des Mondiaux disputés dans la Mecque du ski nordique à Oslo/Holmenkollen, se dit encore très motivé.

Médaillé de bronze au grand tremplin en Norvège en mars dernier, Simon Ammann a terminé la saison au 2e rang du classement général de la Coupe du monde après avoir enlevé trois concours (Garmisch-Partenkirchen, Zakopane et Lahti le 3 mars). «Mon travail de sauteur me procure encore beaucoup de plaisir, et ce même si j'avais dû composer avec des douleurs au dos au début de la saison dernière», souligne l'homme aux 20 succès en Coupe du monde dans un communiqué de Swiss-Ski.

«Je me sens capable de gérer également les périodes difficiles qui peuvent jalonner la vie d'un sportif d'élite. J'ai toujours le feu sacré», poursuit le sauteur du Toggenburg, qui va reprendre l'entraînement dès la semaine prochaine à Macolin à l'occasion d'un camp de trois jours (11-13 mai). «J'ai beaucoup parlé avec mon entourage, et ai senti que mes partenaires et mes fans me soutenaient toujours et seraient ravis que je reste fidèle à ma grande passion, le saut à skis. Rien ne m'empêche de continuer.»

Jusqu'à Sotchi?

L'hiver 2011/2012 sera le quinzième pour Simon Ammann en Coupe du monde, où il a fait ses débuts en décembre 1997 à Oberstdorf. Aucune grande compétition internationale ne figure au menu de cette saison. Le St-Gallois misera donc tout sur la Tournée des Quatre Tremplins, seule épreuve majeure manquant à un palmarès qui comprend deux doublés olympiques (2002 et 2010), quatre médailles mondiales (une d'or en 2007 au grand tremplin, une d'argent et deux de bronze), un titre mondial de vol à skis (2010) et un Globe de cristal (2010). «Je me réjouis de disputer de nouveaux concours en Coupe du monde, et de pouvoir voler loin», conclut-il.

Le communiqué de presse de Swiss-Ski ne précise par ailleurs pas si cette saison 2011/2012 sera la dernière de Simon Ammann, qui avait laissé entendre qu'il pourrait poursuivre jusqu'aux JO 2014 à Sotchi s'il décidait de rempiler. «Officiellement, Simon ne s'est pas prononcé. Ce qui est certain, c'est qu'il disputera la prochaine saison. Il veut se laisser la liberté de choisir la suite à donner à sa carrière quand bon lui semblera. Il ne veut pas se mettre de pression», précise Christian Stahl, chef de presse de Swiss-Ski. Tout dépendra des résultats obtenus, de sa motivation et de sa santé.

Swiss-Ski ravi

Swiss-Ski est bien évidemment ravi de la décision prise par Simon Ammann, qui sera privé du soutien de son ami Andreas Küttel parti à la retraite. «Pour nos jeunes athlètes, il est très important de pouvoir profiter des conseils d'un sauteur d'un tel niveau, explique le chef de discipline Berni Schödler. Simon Ammann a des objectifs sportifs, mais il souhaite également transmettre aux plus jeunes ses connaissances et surtout son incroyable mentalité de gagneur.» (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!