Actualisé 22.01.2014 à 09:16

Open d'Australie«J'ai tout donné, je me suis battu jusqu'à la fin»

Novak Djokovic, éliminé par Stanislas Wawrinka en quarts de finale à Melbourne, estime avoir «mis tout son coeur» dans la bataille et s'être incliné face à meilleur que lui. Interview.

Qu'est-ce qui a fait la différence ce soir?

Je pense que c'était très égal. Au début, j'ai le mieux joué. J'ai eu des opportunités en début de deuxième set pour faire le break et je ne les ai pas saisies. Il a très bien servi du début jusqu'à la fin. A chaque fois qu'il a été en difficulté, il a sorti de gros services. Il a saisi ses opportunités. Il mérite la victoire aujourd'hui. Je le félicite vraiment. J'ai fait de mon mieux, j'ai tout donné. J'ai essayé de me battre jusqu'à la fin, comme l'an dernier, mais ce n'était pas mon jour.

Vous devez être déçu de la manière dont vous finissez ce match?

Oui, malheureusement. Mais j'avais été chanceux l'an dernier avec certains coups. Cette fois-ci, c'est lui qui l'a été à 30-30, avec ce retour raté. Et ensuite, cette volée facile sur la balle de match. Mais c'est le sport. Il a été solide mentalement et il méritait de gagner.

Vous le craigniez beaucoup?

Il est dans une grande forme. Ces quinze derniers mois, il a eu les meilleurs résultats. Il est installé dans le Top 10 maintenant. Il a gagné contre de grands joueurs dans de gros tournois. Il sait comment jouer dans les grandes occasions. Cela se sent dans son jeu.

Vous avez déjà vécu des matches tels que celui-ci par le passé. Que se passait-il dans votre tête sur le court?

C'est un court incroyable, probablement celui où j'ai connu le plus de moments excitants dans toute ma carrière. Les matches avec Rafa, Stan l'an passé, quelques combats héroïques. J'ai gagné beaucoup de trophées, sur cette Rod Laver Arena. J'aime ce court. Et c'est le genre de match pour lequel vous vivez. Mais, malheureusement, quelqu'un doit perdre à la fin. Cette année, c'était moi. J'ai perdu contre un meilleur joueur.

Vous sentiez-vous confiant au moment d'aborder ce cinquième set?

Oui je l'étais. J'ai bien débuté. Je breake à 1-1 et, après, j'ai joué un mauvais jeu, avec quatre erreurs en coup droit. Mais on était quand même très proches et on a tous les deux bien servi. A la fin, ce sont juste quelques coups chanceux et quelques erreurs de ma part qui ont décidé du sort du match.

Pouvez-vous tirer du positif de ce match?

Evidemment, je suis déçu en ce moment. Mais demain est un jour nouveau. Je dois accepter le fait que vous ne pouvez pas gagner tous les matches que vous jouez. L'une des choses dont je peux être fier, c'est que j'ai fait de mon mieux. Mais ce n'était pas suffisant. Mais, encore une fois, je sais que je me suis battu jusqu'au bout et que j'y ai mis tout mon coeur.

Vous vous arrêtez sur une série de 25 victoires à Melbourne. A quel point en êtes-vous fier?

Je dois être fier de tout ce que j'ai accompli dans ma carrière, et surtout dans ce tournoi. C'est clairement le tournoi du Grand Chelem dans lequel j'ai connu le plus de succès. J'ai aimé l'Australie, aimé le soutien que j'ai reçu ici et les conditions. Je suis impatient de revenir l'an prochain. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!