Jordan des «Anges 9»: «J'assume mon image de candidat de téléréalité»
Actualisé

Jordan des «Anges 9»«J'assume mon image de candidat de téléréalité»

De passage chez un barbier de Genève, Jordan s'est confié sans
détour à «20 minutes».

par
Ludovic Jaccard
1 / 9
AVRIL 2017: Après Miami, Jordan se retrouve à Genève, dans le plus grand barbershop de la ville.

AVRIL 2017: Après Miami, Jordan se retrouve à Genève, dans le plus grand barbershop de la ville.

Lionel Flusin
Le candidat des «Anges 9», dont l'objectif professionnel est de devenir barbier dans l'émission de téréalité, est venu voir comment on exerce ce métier en Suisse.

Le candidat des «Anges 9», dont l'objectif professionnel est de devenir barbier dans l'émission de téréalité, est venu voir comment on exerce ce métier en Suisse.

Lionel Flusin
Cet ancien coiffeur a décidé de se spécialiser dans ce métier qu'il considère plus masculin que celui de la coiffure.

Cet ancien coiffeur a décidé de se spécialiser dans ce métier qu'il considère plus masculin que celui de la coiffure.

Lionel Flusin

Tout juste arrivé du tournage des «Anges 9» à Miami, Jordan Faelens se retrouve désormais à Genève. Et pas n'importe où: dans le plus grand barbershop de la ville. «Je suis là quelques semaines pour voir comment on travaille ici», confie à «20 minutes» le Français de 24 ans dont l'objectif professionnel, qu'il a exprimé dans l'émission de téléréalité, est de devenir barbier.

Ravi de son arrivée en Suisse, Jordan ne sait pas combien de temps il va y rester. «J'ai des projets avec les collaborateurs de ce salon, qui sont aussi des amis», glisse-t-il sans en dévoiler plus.

Jordan a adoré son passage dans les «Anges», dont les épisodes sont toujours diffusés sur NRJ12. «C'était une aventure riche en émotions, j'ai rencontré plein de gens», se souvient-il. Et peu importe si les candidats de téléréalité sont parfois tournés en ridicule par le grand public. «J'assume complètement mon image! Les critiques ne me touchent pas. Je peux comprendre que l'on se moque, on ne peut pas être aimé par tout le monde. Et, dans la vie de tous les jours, on est de toute façon critiqué», constate-t-il.

«La célébrité, c'est un peu le revers de la médaille»

Quant à sa notoriété, Jordan la gère plutôt bien, même s'il ne l'a jamais recherchée. «J'ai juste voulu faire de la télé pour tenter l'aventure», assure-t-il. Après s'être fait connaître dans «Les Ch'tis», de 2011 à 2014, le beau gosse a préféré s'éloigner des caméras pendant deux ans. «J'avais besoin de me retrouver, dit-il. J'avais l'impression de perdre mon identité. Les gens ne me voyaient que comme «Jordan des Ch'tis» et ça me prenait un peu la tête. Maintenant que je suis dans «Les Anges», ça va mieux car j'ai pris du recul et je vis ça différemment. La célébrité, c'est un peu le revers de la médaille, mais c'est aussi grâce aux gens qui nous regardent tous les soirs à la télé qu'on repart dans de nouvelles aventures.»

Regardez l'interview filmée de Jordan à Genève:

Jordan Faelens

Ton opinion