Emma Roberts: «J'aurais tellement voulu être pulpeuse»
Actualisé

Emma Roberts«J'aurais tellement voulu être pulpeuse»

Emma Roberts avoue dans une interview être complexée par ses petits seins.

par
Emmanuel Coissy

«Lorsque j'étais plus jeune, être sexy voulait nécessairement dire pour moi avoir une ­grosse poitrine, et moi je n'ai jamais eu beaucoup de seins, alors je me suis toujours dit que je ne pourrais jamais être sexy.»

L'actrice âgée de 20 ans a évoqué les souvenirs de son adolescence dans le magazine «Seventeen» du mois de mai. «J'ai toujours voulu être le genre de fille pulpeuse et voluptueuse, continue-t-elle, mais j'ai réalisé que je ne le serai jamais.» Pas démontée pour autant, la jeune femme affiche une silhouette de rêve dans les nombreux événements mondains vantant les mérites du quatrième volet de «Scream», dans lequel elle tient un rôle. Le film est sorti hier dans les salles.

La comédienne se dit ravie d'avoir travaillé avec Courteney Cox: «C'est une véritable artiste. En plus d'être un rayon de soleil sur le plateau, elle est toujours là pour vous donner des conseils et vous soutenir. Elle est vraiment belle.» Etonnant quand on sait qu'au moment du tournage, Courteney était à couteaux tirés avec son mari, David Arquette.

Emma dit vouloir tracer son propre sillon à Hollywood, sans rien devoir à sa célèbre tante, Julia Roberts: «C'est une femme que j'aime et une star. C'est une icône, mais j'ai aussi ma personnalité.»

------------------------------------------------------------------

Suivez toute l'actualité des stars sur les réseaux sociaux avec «20 minutes»:

Sur Twitter

Sur Facebook

------------------------------------------------------------------

Quand 50 Cent joue les trouble-fête

Le rappeur faisait partie des cent invités à une fête privée qui s’est déroulée mercredi soir à New York après la première de «Scream». Le hic, c’est que 50 Cent a publié une photo de l’invitation sur Twitter et que 4 millions d’internautes ont su où la party se déroulait. Mercredi, les organisateurs affolés craignaient que la sécurité ne soit débordée par les curieux. Un producteur de cinéma a déclaré à TMZ: «On aime bien l’enthousiasme de 50 Cent, mais on n’est pas prêts à en assumer les conséquences.»

Ton opinion