Actualisé 27.11.2009 à 13:00

Tim Montgomery depuis sa prison«J'aurais tout donné pour être le plus rapide»

L'ancien sprinter américain Tim Montgomery «aurait tout donné pour être l'homme le plus rapide du monde». C'est ce qu'il a notamment déclaré au quotidien anglais The Times dans un entretien accordé depuis sa prison de Montgomery (!) dans l'Alabama où il purge une peine de neuf ans.

«J'aurais tout donné pour être l'homme le plus rapide du monde. Je n'aurais rien laissé se mettre en travers de mon chemin», explique Montgomery, condamné à neuf ans de prison, cinq pour vente d'héroïne et quatre pour fraude bancaire. «Est-ce que j'avais conscience de franchir la ligne jaune quand je me dopais? Non, pas quand on vient de la rue. Ce n'était même pas en arrière-plan de mes pensées. Je ne vais pas enjoliver les choses: il n'y avait même pas l'arrière-pensée que je trichais», reconnaît-il.

Montgomery (34 ans) raconte aussi comment son duel avec Maurice Greene est devenu obsessionnel. «Je ne parvenais pas à me sortir Maurice de la tête. Je voulais tout ce qu'il avait. Les organisateurs de meetings, les équipementiers, ils disaient: Si tu ne peux pas battre ces gars, Greene et Ato Boldon, on ne peut pas te payer comme eux», raconte-t-il.

«Tout ce que je voulais, c'était le gros contrat Nike, les publicités. Je voulais être la star», poursuit l'éphémère recordman du monde, auteur d'un 9''78 le 14 septembre 2002 à Paris, chrono invalidé quand il avait reconnu son implication dans le scandale Balco. (si)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!