Connor Jessup: «J'avais l'impression de censurer mon attitude»
Actualisé

Connor Jessup«J'avais l'impression de censurer mon attitude»

L'acteur de «Locke & Key», Connor Jessup, ne regrette pas d'avoir fait son coming out. Il ne supportait plus de mentir sur sa vraie nature.

par
Ludovic Jaccard
L'acteur canadien a révélé son homosexualité en juin 2019.

L'acteur canadien a révélé son homosexualité en juin 2019.

AFP/Emma Mcintyre

Il est le héros de la nouvelle série fantastique de Netflix, «Locke & Key», où il incarne Tyler Locke, un hétéro très macho. Un rôle aux antipodes de la réalité pour Connor Jessup qui a révélé son homosexualité sur Instagram en juin 2019. Interviewé par le magazine «The Face», le Canadien de 25 ans se félicite de s'assumer désormais à 100%. Avant cela, il ne se sentait «pas honnête» avec lui-même et les autres. «J'avais l'impression de limiter, de censurer et de modifier mon propre comportement, explique Connor. Les raisons pour lesquelles je me cachais sont devenues de plus en plus floues avec le temps. Cela n'avait plus aucun sens pour moi. Il y a donc beaucoup de facteurs qui m'ont amené à en parler.»

Le comédien a toutefois longuement hésité à faire son coming out sur un réseau social. «Je me sentais gêné, pas gêné d'être gay, bien sûr, mais gêné à l'idée de faire un post attirant l'attention sur moi en pensant que les gens se soucieraient de ce que j'avais à dire. Je me suis donc dit que j'allais juste garder ça pour moi, mais finalement, toutes ces excuses ne suffisaient plus.»

Son acte est aussi une forme de militantisme à l'égard de ceux qui pourraient vivre la même situation que lui. «Je sais, bien sûr, qu'il est encore assez rare que des acteurs soient ouvertement gays», dit-il. Selon le jeune homme, cela pourrait aider des gens qui n'assument pas leur homosexualité. Le fait qu'ils voient la série et qu'ils apprennent que Connor a récemment fait son coming out pourrait les encourager à suivre son exemple.

Regardez la bande-annonce de la série «Locke & Key», diffusée sur Netflix:

Ton opinion