Actualisé

Thomas Wiesel en Ouganda 2/3«J'avais peur d'être perçu comme un voyeur»

L'humoriste témoigne de ce qu'il a vu et ressenti lors d'un voyage dans l'un des plus grand camps de réfugiés au monde.

par
Catherine Cochard

En octobre dernier, Thomas Wiesel s'est rendu à ses frais à Bidi Bidi en Ouganda, pour voir différents projets mis en place grâce aux dons collectés par la Chaîne du Bonheur. Conçu à l'origine pour accueillir 40'000 personnes, ce camp de réfugiés, un des plus grands du monde, en compte aujourd'hui près de 280'000.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!