Actualisé 12.10.2016 à 14:10

Omar Sy

«J'espère donner de l'espoir aux jeunes»

Omar Sy partage l'affiche d'«Inferno» avec Tom Hanks. Il poursuit ainsi son petit bonhomme de chemin à Hollywood.

de
Catharina Steiner/fec
Le comédien de 38 ans s'est dit très ému de pouvoir collaborer avec une de ses idoles du 7e art dans «Inferno».

Le comédien de 38 ans s'est dit très ému de pouvoir collaborer avec une de ses idoles du 7e art dans «Inferno».

photo: Keystone/AP/Rebecca Cabage

L'acteur est une star en France depuis le succès d'«Intouchables». Aux Etats-Unis en revanche, tout est encore à faire pour le frenchy. Rencontre à la première d'«Inferno» à Berlin, film à voir en novembre 2016 sur les écrans romands.

Vous avez été choisi pour ce film qui traite de surpopulation parce que vous avez quatre enfants?

Oui, peut-être bien (rires). Je vais y réfléchir.

Vous avez tourné avec Tom Hanks. Le trac?

J'ai essayé d'être cool et normal, pas évident! Il a tout rendu facile. Il est chaleureux, drôle, c'est un travailleur acharné et un vrai gentleman. C'était un sentiment génial de le voir en vrai. Il ne se comporte pas comme la légende qu'il est. Souvent, on est déçu quand on rencontre ses idoles.

Vous vivez à Los Angeles. La France vous manque-t-elle?

Non parce que je retourne très souvent à Paris. Je fais la navette. Je suis heureux ainsi. En fait, je n'ai pas le temps pour que la France me manque.

Qu'est-ce qui vous a attiré à Hollywood?

Le succès d'«Intouchables» m'a permis de prendre une pause. J'ai eu envie d'emmener ma famille à Los Angeles pour le soleil qui y règne. Puis, les offres d'emplois sont arrivées. Nous y sommes donc restés.

Vous travaillez beaucoup. Votre famille ne se plaint-elle pas du peu de temps que vous lui accordez?

Si bien sûr, mais elle le faisait déjà avant! C'est bon signe. Si ta famille est heureuse quand tu n'es pas à la maison ce n'est pas l'idéal. J'essaie de passer un maximum de temps avec elle, mais ce n'est jamais assez.

Quel est votre sentiment sur la France actuelle?

Il y a de la colère et de la tristesse. On doit pourtant continuer de vivre. J'espère que nous, acteurs, pouvons donner de l'espoir. Notamment à la jeune génération, qui en manque.

Vous êtes un modèle?

Nous le sommes tous! Comme voisins, amis ou parents. Juste un sourire dans la rue peut sauver une vie.

Bande-annonce «Inferno»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!