Mondial 2010: «J'espère que l'équipe n'est pas prête»
Actualisé

Mondial 2010«J'espère que l'équipe n'est pas prête»

«J'espère qu'on est moins bien que quand on sera prêt». Raymond Domenech, entraîneur de l'équipe de France de football, s'est confié à huit jours de l'entrée des Bleus dans le Mondial 2010.

«Je pars avec confiance dans ce groupe», clame le sélectionneur français.

«Je pars avec confiance dans ce groupe», clame le sélectionneur français.

A la veille de France-Chine en Réunion pour le dernier match de préparation des Français, le sélectionneur national Raymond Domenech a insisté sur la confiance qu'il portait dans son groupe et sur le fait qu'il fallait «être prêt le jour du match».

Gallas a eu mal au mollet gauche, droit, au ventre...

Raymond Domenech: «Il va très bien. Nettement mieux que si il allait plus mal, nettement moins bien que s'il allait mieux...»

Jouera-t-il 1h30 contre la Chine?

«Il était un peu malade. On peut relativiser, au lieu de faire 1h30 il fera peut être 1h28...»

Planus a été victime d'une entorse...

«Pour Marc, c'est un petit truc, ce (jeudi) matin il va très bien, on va le ménager (ce jeudi) et (vendredi, le jour du match) il sera opérationnel.»

L'équipe est-elle prête?

«J'espère qu'elle n'est pas prête, il faut être prêt le jour du match. J'espère qu'on est moins bien que quand on sera prêt... L'objectif n'est pas de dire que les 11 qui vont commencer demain vont commencer au Mondial».

Que sentez-vous pour ce groupe?

«C'est un groupe qui a envie, qui a bien travaillé, qui s'enrichit, qui n'est pas inactif, qui vit soudé. Je pars avec confiance dans ce groupe, je le sens solide».

Avez-vous des certitudes?

«Oui, il y a une qualité de jeu dans l'animation offensive: de ce côté-là, il y a quelque chose de solide, de créatif.»

Govou vous satisfait-il à droite?

«Il apporte ce que j'attends de lui, il pourrait être plus présent devant le but. Mais il doit y avoir un rééquilibrage avec les joueurs offensifs, on ne peut pas tous partir à l'abordage. Sidney a cette capacité à jouer devant et derrière.»

Henry a confirmé que vous étiez allé le voir à Barcelone pour lui dire qu'il serait remplaçant...

«Prendre un joueur dans les 23, c'est un vrai choix. Un grand joueur est là. Ce qui va se passer après, personne ne sait. On peut supposer que... Que ce ne soit pas obligatoirement lui qui débute, c'est sportivement logique. Mais ce qui va se passer à partir de maintenant.... Le 12 juillet (Raymond Domenech se trompe, le jour de la finale c'est le 11 juillet, ndlr), ce n'est pas encore là.»

Anelka a des difficultés dans le 4-3-3...

«Il peut apporter plus, mais comme les autres, il est en phase de préparation, de recherche. Il va trouver ses marques, je ne suis pas inquiet.»

Les automatismes en défense centrale ne sont toujours pas rôdés...

«Cette charnière a déjà joué ensemble dans le passé. Puis un a été suspendu, un a été blessé. Ce sont des joueurs de talent, d'expérience. Mais parfois, pour certains postes, c'est vrai que c'est mieux d'avoir fait 40 matches que 15 ensemble».

Ce groupe manque-t-il de leaders?

«Henry est là, Gallas, Abidal, Evra, Ribéry, Anelka aussi. Il y a encore des joueurs cadres, six-sept joueurs qui ont fait des grandes compétitions, qui jouent dans des grands clubs».

Vous leur demandez d'apporter leur expérience?

«Plus que l'expérience, je préfère la forme. Autant que les joueurs d'expérience soient en forme.» (afp)

Ton opinion