Actualisé 19.10.2017 à 11:39

Bâle-Campagne«J'étais sous le choc et je ne pouvais plus bouger»

Un septuagénaire était dans son garage, mardi à Liedertswil (BL), quand un pneu de tracteur de 600 kg s'est encastré dans le toit. Par chance, personne n'a été blessé.

von
jbm/ofu/lha
1 / 10
Hans Niederhauser se trouvait dans son garage, mardi à Liedertswil (BL), quand il a soudainement entendu quelqu'un crier: «Attention, pneu!»

Hans Niederhauser se trouvait dans son garage, mardi à Liedertswil (BL), quand il a soudainement entendu quelqu'un crier: «Attention, pneu!»

20m
Un pneu, pesant plus de 600 kg, s'était détaché d'un tracteur avant de rebondir à plusieurs reprises (photo)...

Un pneu, pesant plus de 600 kg, s'était détaché d'un tracteur avant de rebondir à plusieurs reprises (photo)...

20m
... pour finalement défoncer le toit de la maison puis celui du garage du septuagénaire.

... pour finalement défoncer le toit de la maison puis celui du garage du septuagénaire.

20m

«Attention, pneu!» Ce cri d'alarme a sauvé Hans Niederhauser, de Liedertswil (BL), qui bricolait dans son garage et qui a pu sortir à temps. Après avoir frôlé la mort, l'homme de 73 ans a constaté qu'une roue avait terminé sa course dans le toit de son garage, après avoir endommagé le toit de sa maison.

Le pneu, pesant plus de 600 kg et ayant filé à plus de 100 km/h, s'était détaché peu avant d'un tracteur faisant du débardage de foin, non loin de son habitation. Il a rebondi à plusieurs reprises avant de s'immobiliser dans le toit du garage de Hans Niederhauser.

«Il y a eu un gros bruit»

Interrogé par «20 Minuten», le septuagénaire peine à se remettre de ses émotions: «J'ai vu la roue arriver sur moi. J'étais sous le choc et je ne pouvais plus bouger. Elle a volé par-dessus la maison et s'est encastrée dans notre toit. Il y a eu un gros bruit, qui a été entendu dans tout le village.»

Selon le Bâlois, c'est un miracle que personne n'ait été blessé: «Quelques minutes avant les faits, moi et ma femme étions dans la maison sur l'escalier. Celui-ci se trouve juste en dessous de l'endroit où le pneu s'est enfoncé dans le toit.»

Mercredi, les travaux d'évacuation étaient en cours. Hans Niederhauser, lui, est toujours sonné: «Je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit.» La prochaine étape consistera à évaluer les dégâts occasionnés. Le Bâlois souligne qu'il n'en veut pas au fermier ayant perdu le pneu: «Juste après l'incident, le chef de l'exploitation agricole est venu me voir et a assumé l'entière responsabilité.»

Voici le témoignage, en allemand, de Hans Niederhauser:

Une roue de 600 kg tombe sur un toit

Un septuagénaire a eu chaud dans sa propriété de Liedertswil (BL), mardi matin.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!