Actualisé 14.10.2013 à 13:59

Eddie Vedder

«J'ignore la raison d'être de la pop»

Pearl Jam revient avec «Lighting Bolt». Eddie Vedder parle de la conception de ce 10e album et donne son point de vue sur la musique actuelle.

de
Fabien Eckert
Le guitariste et chanteur (au centre) est complètement remis de ses ennuis de dos.

Le guitariste et chanteur (au centre) est complètement remis de ses ennuis de dos.

Le groupe de Seattle a forgé sa légende dans les années 1990 dans le grunge. Trois décennies plus tard, Eddie Vedder et sa bande se sont un peu assagis avec «Lighting Bolt», un disque plus mature.

«Aujourd'hui, on jouit d'une situation qui nous permet d'explorer tout le spectre de la musique», a expliqué Vedder à «Rolling Stone». Tout? Oui, sauf la pop, un style qu'il ne comprend pas: «C'est comme la presse à scandale. J'ignore sa raison d'être. Je ne sais pas si les hits de l'été ont une quelconque force. Les gens les consomment. Mais est-ce sain?» Vedder pense aussi que les rockers ne doivent pas laisser leur musique devenir un style de «niche».

En revenant sur la conception de «Lighting Bolt», qui navigue entre punk-rock et ballades, le musicien de 48 ans dit avoir été «objectif» dans la composition: «J'étais dans la posture de celui qui écoutait plus qu'il ne jouait. Comme si j'écrivais depuis une montgolfière en regardant le paysage dans son ensemble.»

Vedder a également évoqué ses pépins de dos de l'an dernier, qui avaient obligé Pearl Jam à annuler des dates. «C'était un gros désagrément. Je ne savais pas si j'allais être capable de rejouer de la guitare.» Aujourd'hui tout va mieux. A tel point que le leader du combo se verrait bien avoir la même longévité que les Rolling Stones: «C'est rare et très difficile. Reste qu'on est chanceux d'avoir encore ces vieux poètes avec nous.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!