Actualisé 16.01.2015 à 07:36

Suisse

«J'imagine des attaques spontanées à la Coulibaly»

Une vidéo attribuée à l'Etat islamique cite notre pays comme une cible. Réel danger ou provocation?

de
David Maccabez
1 / 448
29.06 La ville irakienne de Fallouja a été libérée de l'emprise de l'Etat islamique, mais elle a beaucoup souffert.

29.06 La ville irakienne de Fallouja a été libérée de l'emprise de l'Etat islamique, mais elle a beaucoup souffert.

Osamah Waheeb
31.05 Des jihadistes de l'Etat Islamique proposent des femmes sur le réseau social, pour les forcer à ce qu'ils appellent le «jihad sexuel».

31.05 Des jihadistes de l'Etat Islamique proposent des femmes sur le réseau social, pour les forcer à ce qu'ils appellent le «jihad sexuel».

Keystone/AP
24.05 L'ONU estime qu'il y a environ 50'000 personnes encore à Fallouja et qu'il est «important que les habitants puissent disposer de couloirs sûrs» pour fuir la ville.

24.05 L'ONU estime qu'il y a environ 50'000 personnes encore à Fallouja et qu'il est «important que les habitants puissent disposer de couloirs sûrs» pour fuir la ville.

Thaier Al-sudani

«Il y aura de plus en plus de ces opérations dans toute l'Europe, en France, en Belgique, en Allemagne, en Suisse (...)» Dans une vidéo diffusée mercredi sur Twitter et relayée par le site de l'Observatoire du Moyen-Orient, la menace proférée par un jihadiste est claire: la Suisse est une cible pour de futures attaques.

Ces images ont vraisemblablement été tournées à Raqqa, bastion syrien de l'Etat islamique (EI), à qui on attribue leur réalisation. Elles encouragent ses sympathisants à prendre exemple sur les «héros» de Paris.

Après les attentats, de nombreux experts ont martelé que le pays ne courait pas de grand danger. C'est l'avis de Hasni Abidi, spécialiste du monde arabe: «Tous les Etats occidentaux sont visés. Mais s'il existe une échelle des priorités, la Suisse n'est pas en haut. Elle n'a jamais été une cible privilégiée.» Ce que nuance Jean-Paul Rouiller, spécialiste du terrorisme: «Qui sait ce qui se passera si l'appel est pris à la lettre?» Mais qui serait visé?

«J'imagine des attaques à la Coulibaly, rapides et spontanées. Pas des opérations de grande envergure», poursuit-il. Reste la question de l'authenticité de la vidéo. Jean-Paul Rouiller y reconnaît Raqqa et le style de propagande de l'EI. Hasni Abidi est moins péremptoire: «Le sérieux du site qui les diffuse a été souvent mis en doute en raison de ses conclusions approximatives et de ses erreurs dans le récit et dans la traduction. Mais cette vidéo reste tout de même troublante.»

Autorités calmes

Au sein du Service de renseignement de la Confédération et de la police fédérale (Fedpol), on indique «avoir connaissance de la vidéo», sans se prononcer sur d'éventuelles mesures. Fedpol assure aussi que «la situation n'a pas changé après l'attentat du 7 janvier.» Une position que conteste Jean-Paul Rouiller (photo): «C'est la première fois que la Suisse est désignée comme une cible. La menace change.» Le pays avait déjà été cité dans des films de l'EI, dans le but de recruter des combattants.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!