Publié

La Ferrière (BE)«J’ai cru que ce serait le pire Nouvel An de ma vie»

Coincés par un passage à niveau en panne, des automobilistes ont fêté la nouvelle année dans leur voiture. Mais ils ont bien rigolé.

La plupart des gens se souviendront de ce Nouvel An, parce qu’il a été marqué par la pandémie de Covid-19. Pour Julien et son pote, ce sera en revanche pour une toute autre raison. Alors qu’ils étaient attendus par des amis pour célébrer la nouvelle année, c’est finalement dans leur voiture qu’ils ont franchi le cap de minuit. «Le dernier train était déjà parti depuis un moment, mais la barrière du passage à niveau de la Ferrière refusait de remonter, probablement à cause de la neige. Nous avons ainsi attendu dix bonnes minutes pour finalement comprendre que c’est là qu’on allait passer Nouvel an. Sur le moment, je me suis dit que c’était le pire Nouvel An de ma vie», raconte le jeune homme.

Plutôt que de déprimer, ils ont joué de klaxon avec d’autres véhicules bloqués au même endroit. Surpris par le bruit, des voisins sont sortis voir ce qu’il se passait et, bons joueurs, ils ont offert une coupette de champagne aux automobilistes piégés par la barrière récalcitrante, sise à proximité du Logis de la Licorne.

Avisée de la situation, la police bernoise a ensuite demandé aux Chemins de fer du Jura (CJ), qui exploitent la ligne, d’envoyer un technicien. «Il est arrivé vers 00h20 et il a débloqué la barrière manuellement. Mais nous avons été si bien accueillis, que certains ne voulaient plus partir, rigole Julien. En tous cas, je tiens à remercier les habitants de la Ferrière qui nous ont offert du champagne. C’était vraiment gentil de leur part.» Contacté, le maire de la commune n'a pas eu vent de l'affaire. Mais elle ne le surprend pas. «Ce n'est pas impossible que la barrière ne se soit pas levée. C'est déjà arrivé, surtout quand il fait froid», lâche Bernard Tschäppät.

Les CJ n'ont toutefois pas pu confirmer l'incident et ont renvoyé la balle à la gare de Tramelan, qui gère les incidents dans le secteur. De son côté, la gare n'était pas en mesure de prendre position, mais précise que le passage des chasse-neige engendre parfois le blocage des contre-poids des barrières.

(xfz/mst)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
119 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Cornichon

02.01.2021 à 23:54

pays obsedé par le pognon🦧🦧🦧🦧

Lulu 75

02.01.2021 à 23:42

Personnellement, un réveillon en effectif super-réduit, où tout est fermé, je considère ça comme le pire que j'aie connu. Après, c'est chacun ses goûts.

Cornichon

02.01.2021 à 22:46

j'ai peur des frontaliers, ils sont tous mechants viennent piquer le travail aux suisses🐩🐩🐩🐩🐩