Lausanne: «J’ai cru que ma dernière heure était arrivée!»
Publié

Lausanne«J’ai cru que ma dernière heure était arrivée!»

Un camion de la Ville s’est mis à reculer, alors que personne ne se trouvait dans la cabine. Quatre voitures ont été embouties.

par
Xavier Fernandez
1 / 4
L’accident s’est produit juste devant la Coop.

L’accident s’est produit juste devant la Coop.

Lecteur reporter
Plusieurs véhicules stationnés ont été percutés.

Plusieurs véhicules stationnés ont été percutés.

Lecteur reporter
Le flanc de cette Citroën n’a pas résisté au choc.

Le flanc de cette Citroën n’a pas résisté au choc.

Lecteur reporter

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il a eu la peur de sa vie. «Lorsque le camion m’est arrivé dessus, j’ai bien cru que ma dernière heure était arrivée. Depuis, je fais régulièrement des cauchemars et je suis suivi par un psy», explique un Lausannois. Fin février, alors que ce dernier remontait la rue de la Pontaise, un camion poubelle de la Ville de Lausanne s’est soudainement mis à reculer. «Au début, je ne me suis pas méfié. Mais au fur et à mesure qu’il prenait de la vitesse, j’ai compris qu’il se passait un truc. Finalement, c’est quand j’ai aperçu le chauffeur courant à côté du camion que j’ai compris qu’il n’y avait personne à bord», poursuit la victime.

Suivant son instinct, l’homme a tenté de s’enfiler sur une place de parc. «C’est ce qui m’a sauvé la vie. La camion a percuté le flanc de ma voiture. Si je n’avais pas bougé, il me serait arrivé droit dessus.» Malgré tout, sa Citroën a souffert de sérieux dégâts, de même que trois autres véhicules. La police confirme.

La Ville va payer pour les dégâts

Convaincu qu’il y a eu négligence, la victime a porté plainte. Et la police de préciser: «une expertise du camion poubelle est en cours afin de déterminer les causes exactes de la mise en mouvement». Dans l’intervalle, la Ville a décidé de prendre à sa charge tous les frais occasionnés par cet accident. La police rappelle qu’«avant de quitter son véhicule, le conducteur doit prendre les dispositions nécessaires pour garantir son immobilité. Il s’agit notamment d’engager le rapport inférieur de la boîte de vitesses, de tirer suffisamment le frein à main et d’orienter les roues du véhicule en direction d’un obstacle. Dans des pentes importantes, il convient de placer des cales derrière les roues.»

Ton opinion

142 commentaires