Publié

Basketball«J’ai gagné les deux titres les plus durs de la NBA»

Dans un podcast diffusé aux États-Unis, le joueur des Los Angeles Lakers LeBron James est revenu sur la dernière saison de NBA et n’a pas hésité à se lancer des fleurs.

par
Sport-Center
LeBron James avec le titre de champion NBA dans la «bulle» d’Orlando, en octobre dernier.

LeBron James avec le titre de champion NBA dans la «bulle» d’Orlando, en octobre dernier.

KEYSTONE

Récemment invité dans le podcast Road Trippin’ de ses anciens coéquipiers des Cleveland Cavaliers, Richard Jefferson et Channing Frye, LeBron James n’a pas pris des pincettes au moment d’évoquer les plus grands moments de sa carrière.

Le quadruple champion de NBA estime qu’il a remporté les deux titres les plus difficiles à gagner dans toute l’histoire de la NBA. Il fait référence à celui de 2016 avec les Cleveland Cavaliers, et celui de 2020 avec les Los Angeles Lakers.

En 2016, les Cavs étaient menés 3-1 dans la série finale pour le titre face aux Golden State Warriors, qui avaient par ailleurs battu le record de victoires en saison régulière (73). LeBron James et ses coéquipiers avaient finalement remporté la série 4-3, ce qu’aucune équipe n’avait jamais réussi à faire en 32 situations similaires lors de la finale NBA.

Cette saison, les play-off se sont disputés dans une «bulle» à Orlando en raison de la pandémie de Covid-19. Les Lakers ont battu le Miami Heat 4-2 en finale, permettant à LeBron James (bientôt 36 ans) de remporter le quatrième titre de sa carrière en dix participations à la finale des play-off.

«Tu es en dehors de ta zone de confort»

«Une chose est certaine: j’ai fait partie des deux équipes qui ont remporté les titres les plus difficiles de l’histoire de la NBA, a affirmé le joueur des Lakers. Celui des Cavs, où nous sommes revenus de 3-1 contre les Warriors, une équipe qui avait gagné 73 matches en saison régulière et une des meilleures de tous les temps.»

«Et ensuite, celui qu’on a gagné dans la «bulle». Et si tu n’y étais pas, tu ne peux pas comprendre. Tu ne pourras jamais comprendre à quel point c’était difficile de gagner ce titre, de te motiver. Tu es en dehors de ta zone de confort. Je n’ai pas vu ma famille pendant huit semaines. Tout ce à quoi tu es habitué, ton lit, ton cuisinier, tes habitudes de sommeil. J’aime la routine, et quand elle est chamboulée, c’est difficile pour moi de me concentrer», a plaidé «King James».

LeBron James a assurément des arguments solides concernant le titre gagné en 2016, mais les avis sont moins tranchés concernant celui de 2020. Les Dallas Mavericks de 2011, par exemple, avaient successivement éliminé les Los Angeles Lakers de Kobe Bryant (alors doubles champions sortants), l’Oklahoma City Thunder de Kevin Durant, Russell Westbrook et James Harden, et enfin le Miami Heat de Dwyane Wade, Chris Bosh et… LeBron James.

«Cela a fait de moi le plus grand de tous les temps»

Ce n’est pas la première fois que LeBron James ose se placer au sommet du panthéon de la NBA. En 2018, dans le cadre de son émission More Than An Athlete, il avait parlé de l’exploit de 2016 des Cavaliers en ces termes: «Cela a fait de moi le plus grand joueur de tous les temps. C’est ce que j’ai ressenti. Tout le monde parlait des Warriors comme de la plus grande équipe, et le fait d’avoir gagné était quelque chose de spécial pour nous.»

Cette saison, chaque équipe de NBA jouera 72 matches (au lieu de 82). La saison régulière débutera le 22 décembre 2020 et durera jusqu’au 20 mai.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
3 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Jean Lebrun

11.12.2020 à 08:40

Giannis est plus fort que toi!

Nabot league

10.12.2020 à 21:36

Lui tout seul

France télévisions

10.12.2020 à 21:35

Absolument absurde