Tennis - «J’ai senti l’amour et la chaleur des gens»
Publié

Tennis«J’ai senti l’amour et la chaleur des gens»

Timea Bacsinszky était très appréciée des Romands, qui l’ont soutenue durant toute sa carrière. La Vaudoise est très reconnaissante. Si c’était à refaire, elle ne changerait rien.

par
Christian Maillard
Timea Bacsinszky aimait beaucoup jouer à Roland-Garros.

Timea Bacsinszky aimait beaucoup jouer à Roland-Garros.

SÉBASTIEN FÉVAL

Travailleuse, malicieuse, généreuse, courageuse et «crocheuse»: telle était Timea Bacsinszky qui avait aussi la science, l’aisance et la dextérité sur un court. C’est l’image qu’a laissée la Vaudoise durant dix-huit ans dans le monde entier.

Dans sa carrière, la Lausannoise a connu des hauts et des bas, mais elle n’a jamais laissé les gens, ses fans, indifférents. Surtout ceux qui, en 2015 et 2017, étaient devant leur poste de télévision lorsque la Suissesse, demi-finaliste à Roland-Garros, avait envoyé des cœurs aux téléspectateurs francophones et les autres.

‹‹ À 10 ans, je pensais que cette vie-là c’était pour les autres.››

Timea Bacsinszky, qui a tiré sa révérence vendredi

Celle qui a tiré sa révérence ce vendredi était très appréciée, notamment des Romands. «C’est gentil de me dire ça, mais il est vrai que j’ai senti l’amour et la chaleur des gens qui m’ont témoigné, s’exclame celle qui a décroché la médaille d’argent aux Jeux de Rio en double avec Martina Hingis. C’est difficile de parler de ça, de moi, mais oui j’ai eu de la chance d’avoir été soutenue par toutes ces personnes autour de moi, que ce soit mon équipe, mes amis, mes partenaires sponsors et tous ceux qui mont suivie de près et de loin. Honnêtement, je n’avais jamais imaginé vivre ça un jour dans ma carrière. À 10 ans, je pensais que cette vie-là cétait pour les autres, mais pas pour moi. Sans lamour des gens, leur témoignage, je ne serais pas arrivée très loin toute seule dans la vie.»

‹‹Sans cette vie, je n’aurais jamais rencontré certaines personnes qui sont devenues importantes dans ma vie et qui le seront toujours.››

Timea Bacsinszky, si heureuse d’avoir vécu cette carrière

Si c’était à refaire, Timea n’aurait rien changé, elle aurait emprunté le même chemin. C’est ce qu’elle a affirmé ce vendredi. «Avec des si, on mettrait Paris en bouteille mais finalement ça sert à quoi? Je peux être fière de ce que j’ai fait. Sans cette vie, je naurais jamais rencontré certaines personnes qui sont devenues importantes dans ma vie et qui le seront toujours», renchérit la Vaudoise, bien décidée à faire le tour du monde une fois que la pandémie le permettra.

‹‹Si mon enfant est motivé à devenir le meilleur, je lui conseillerai de s’entraîner dur. Mais cela devra rester dans la bienveillance et dans l’amour.››

Timea Bacsinszky, qui aimerait bien devenir maman un jour

À 32 ans, Timea Bacsinszky aimerait bien également fonder une famille, «devenir maman, même si cela n’est pas pour tout de suite.» Et si un jour son enfant lui demande de jouer au tennis? «Je pense que je vais être la première à l’encourager à faire une activité, reconnaît-elle. Mais je laisserai la possibilité à mon enfant de choisir son propre sport. Ça doit venir de lui. S’il opte pour le tennis, c’est le sport que je connais le mieux, pourquoi pas. Mais ce n’est pas pour autant que je serai derrière à le pousser à fond. Je ne serai pas forcément son coach ou alors par intermittence. Si l’enfant est motivé à devenir le meilleur, je lui conseillerai de sentraîner dur. Mais cela devra rester dans la bienveillance et dans l’amour.»

Cet amour que tous ces gens lui ont témoigné dans sa carrière…

Ton opinion