France: «J’ai toujours eu un côté féminin»

Publié

France«J’ai toujours eu un côté féminin»

Alexandre Wetter brille dans «Miss», en salle dès ce mercredi. Nous avons tendu le micro à l’acteur français de 30 ans.

par
Marine Guillain

Alex Wetter s’est prêté au jeu de l’interview «Sans queue ni tête»

C’est sur les réseaux sociaux que le réalisateur Ruben Alves a repéré le jeune Français androgyne, qui lui a inspiré le scénario de «Miss». Cette première expérience au cinéma a été forte en émotions pour le comédien novice, qui est tout simplement épatant.

Dans «Miss», vous incarnez un jeune homme qui se fait passer pour une femme afin de participer au concours de Miss France: comment avez-vous travaillé votre gestuelle?

J’ai suivi des cours de maintien. J’ai toujours eu un côté féminin, mais comme j’ai travaillé dans la mode, j’ai dû oublier tout ce que j’avais appris car dans le film, mon personnage cherche encore sa féminité, il débute.

Comment s’est déroulé le tournage?

Je ne mangeais rien, j’ai perdu 10 kilos et je pleurais tous les soirs!

Vraiment?

Oui! J’étais à fleur de peau sur ce film, on a eu un budget kleenex énorme! C’était une première expérience et il y avait tellement d’émotion sur ce tournage que chaque fin de scène, chaque fin de journée était prétexte à pleurer!

Cela fait plusieurs années que vous exprimez librement votre féminité, et ça semble facile: avez-vous déjà souffert de regards malveillants?

J’ai vécu du rejet plus jeune, mais ensuite je me suis toujours réfugié dans des endroits de liberté. J’ai étudié l’art, j’ai travaillé dans la mode, maintenant dans le cinéma… Ce sont des milieux où je sais que tout est possible. Je n’ai pas eu de gros problèmes, mais c’est parce que j’ai su bien m’entourer. Il ne faut pas s’attarder sur le négatif et se concentrer sur le positif, sinon on ne s’en sort pas.

Qu’est-ce que la beauté pour vous?

C’est être en accord parfait avec soi-même, c’est le rayonnement. La beauté se cache dans plein de petits détails.

Pourquoi avez-vous coupé vos cheveux?

Parce que j’avais besoin de sortir de ce personnage. J’ai dit au revoir à un petit bout de moi dans ce film, et j’ai voulu me réapproprier une autre image de moi

«Miss»

De Ruben Alves. Sortie mercredi 28 octobre 2020.

À lire également:

Ton opinion