Gus adore dire des conneries sur scène
Publié

Gus«J’ai un besoin viscéral de dire des conneries sur scène»

L’illusionniste français Gus adore mêler l’humour à ses incroyables tours de magie. Il présente son spectacle en Suisse romande.

par
Ludovic Jaccard
Gus, 32 ans, est passionné par son métier d’illusionniste.

Gus, 32 ans, est passionné par son métier d’illusionniste.

Thomas Braut

Révélé en 2015 dans «La France a un incroyable talent», où il a été finaliste, Gus fait aujourd’hui partie des magiciens français les plus appréciés. L’artiste de 32 ans se produira à la salle Co2 de La Tour-de-Trême (FR) le 20 mai 2022 avec son spectacle «Illusionniste», dans lequel il mélange magie, illusion et humour.

Parlez-nous de votre spectacle «Gus Illusionniste» que vous avez déjà présenté en 2017. Y aura-t-il des nouveautés, en 2022?

Dans la version actuelle, il reste environ 25% du spectacle de 2017. Tout a été changé. La mise en scène a été refaite, j’ai réécrit le texte. Il y a des gens qui sont venus en me disant qu’ils ont bien aimé mon deuxième spectacle alors que pour moi, c'est toujours mon premier. 

Que pourra-t-on y voir?

C’est de la magie visuelle interactive et humoristique. Il y a donc beaucoup de spectateurs qui y participent. Je mets en scène tous les tours de magie que j’adore. Il y a aussi du mentalisme, un numéro avec un enfant. Je détourne aussi mes passions sportives pour en faire des numéros de magie. Cela peut donc être un numéro autour du tennis, ou avec un fusil harpon…

Vous avez fait des études de commerce. Qu’est-ce qui vous a poussé à bifurquer dans la magie?

J’ai découvert la magie par hasard, pendant mes études. J’ai commencé à en faire dans des bars, des restaurants, sans savoir que c’était un métier. Puis j’ai animé des séminaires d’entreprises, des mariages… À la fin, je me suis dit que j’allais essayer de faire de la magie pendant deux ans. Et je me suis rendu compte que j’ai eu beaucoup plus de travail dans ce domaine que je l’imaginais. Ensuite, j’ai voulu avoir mon propre spectacle et j’ai eu la chance de croiser l’animateur Arthur qui a accepté de le produire.

En quoi est-ce important pour vous de mêler l’humour à la magie?

Parce que j’adore me marrer et faire rire les gens lors de mes spectacles. Je suis aussi heureux quand je les bluffe que quand je les fais rire. J’ai un besoin viscéral de dire des conneries sur scène. Je suis un grand fan des comédies françaises. J’aime vraiment l’humour. Et je trouve ça très important car ça permet de désamorcer la frustration potentielle que peut créer la magie. Quand vous ne comprenez pas un tour et que ça vous agace, vous vous marrez et ça aide aussi à passer à autre chose.

Que représente le métier d’illusionniste pour vous?

D’un côté professionnel, la magie c’est tout pour moi. Je n’envisage rien d’autre. Je ne quitte jamais mon jeu de cartes parce que ça me passionne et je prends tellement de plaisir à bosser des manipulations différentes. C’est vraiment une vocation.

Votre succès est grandissant. Arrivez-vous à garder les pieds sur terre?

Oui, car rien n’est acquis. Je suis beaucoup sollicité par les médias pour parler de mon spectacle, mais le but premier de tout ça est de donner du bonheur aux gens. Je ne passe pas mes journées à dire que je suis génial. L’important, c’est le public et le spectacle en lui-même.

Vous avez sorti votre premier livre «30 tours et manipulations», en janvier 2022. Voulez-vous démystifier la magie en faisant cela?

Je voulais rendre la magie accessible à des gens qui s’y intéressent. S’ils ne trouvent pas de secrets de magie dans mon livre, ils iront sur internet. Et comme il y a des choses qui n’y sont pas très bien expliquées, ça me faisait plaisir d’écrire un livre avec des tours.

On vous verra bientôt dans la série "I3P" avec Marc Lavoine, sur TF1. Que retirez-vous de cette expérience?

C’est un super souvenir car c’était mon tout premier rôle. J’ai énormément appris et c’était fou de voir et d’entendre tout ce qu’on fantasme au sujet d’un tournage d’un film ou d’une série. Comme je suis passionné de cinéma, c’était quelque chose de très intense. C’était encore plus dingue d’être aux côtés de Marc Lavoine. Je le connaissais déjà car j’avais fait de la magie pour lui quelques fois. C’était vraiment une belle expérience. J’ai hâte de voir cette série!

Voulez-vous maintenant devenir comédien et freiner votre carrière d’illusionniste?

Je rêve de faire de la comédie, ça c’est sûr. Après mes spectacles, je serais capable de mettre la magie entre parenthèses quelques mois pour le tournage d’un film. Mais je n’abandonnerai jamais la magie. J’ai envie de faire d’autres spectacles. Mais ça serait génial de pouvoir cumuler ces deux activités.

Ton opinion

3 commentaires