Actualisé 02.10.2009 à 06:57

Séisme en Indonésie

Jakarta appelle à l'aide

Le séisme de mercredi a tué plus de 1100 personnes, selon l'ONU, dans l'ouest de l'île indonésienne de Sumatra.

Jakarta a appelé vendredi la communauté internationale dans sa course contre la montre pour retrouver d'éventuels survivants.

«Il y a encore de nombreuses personnes ensevelies sous les décombres», s'est alarmée la ministre de la Santé Siti Fadilah Supari vendredi matin à Padang. Elle a reconnu que les sauveteurs avaient «des difficultés» à les localiser et à les extraire.

L'Indonésie a «besoin du soutien des pays étrangers» et «d'équipes de sauveteurs confirmés avec leur matériel», a-t-elle ajouté. De nombreux pays, du Japon aux Etats-Unis en passant par la Suisse, n'ont pas attendu cet appel pour dépêcher des professionnels des secours en zones de catastrophe.

«Nous avons réellement besoin de médicaments, de couvertures et d'équipements pour dégager les débris», a indiqué un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Kristiarto Legowo.

Mais «les chances de retirer des personnes vivantes (des décombres) sont très faibles» deux jours après le tremblement de terre, a estimé Djazuli Ambari, le secrétaire général du Croissant rouge indonésien.

Des centaines de bâtiments ont été détruits ou fortement endommagés à Padang, ville de près d'un million d'habitants où les normes de construction étaient restées laxistes ces dernières années malgré la forte activité sismique de la zone.

Les autorités ont fait état vendredi matin de 777 morts confirmées et estiment que «plusieurs milliers de personnes» ont probablement péri à la suite du séisme de magnitude 7,6. Pour l'ONU, le bilan s'établit à plus de 1100 décès. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!