Actualisé 23.10.2016 à 18:15

Etats-UnisJamais Ariel Winter ne s'est autant aimée

La jeune adulte est sûre d'elle et bien dans ses baskets. Pour cela, il a fallu passer par une thérapie.

de
and
1 / 9
L'actrice a été choisie pour être ambassadrice d'une campagne sur l'acceptation de soi.

L'actrice a été choisie pour être ambassadrice d'une campagne sur l'acceptation de soi.

AFP/Ilya S. Savenok
Ariel Winter, aujourd'hui très à l'aise avec ses formes, était complexée.

Ariel Winter, aujourd'hui très à l'aise avec ses formes, était complexée.

AFP/Craig Barritt
Après une thérapie, elle a appris à accepter son corps et à se moquer des critiques qui sont faites sur son physique.

Après une thérapie, elle a appris à accepter son corps et à se moquer des critiques qui sont faites sur son physique.

Instagram

Fini les complexes! Se tracasser l'esprit à cause de ses formes, c'est du passé pour Ariel Winter. L'actrice de 18 ans, qui n'a pas toujours su comment accepter son corps, se sent aujourd'hui épanouie et sûre d'elle. Ce qui fait d'elle une excellente ambassadrice pour l'acceptation de soi. Elle a d'ailleurs été choisie comme telle par une marque de soins corporels pour un projet sur les réseaux sociaux.

«Quand j'avais 11 ans, on me critiquait parce que j'étais trop mince. A 12 ans, j'ai pris des formes. Même si je n'étais pas prête pour ça, j'étais contente. J'avais toujours voulu être pulpeuse», se souvient­-elle, rapporte eonline.com.

Ariel a vite déchanté: les commentaires sur sa silhouette ont été durs: «grosse», «moche» ou «salope». «C'était beaucoup, venant de la part de gens que je ne connaissais pas, et si jeune», confie la brune. L'Américaine a suivi une thérapie chez un psy, ce qui l'a aidée. Aujourd'hui, elle partage souvent des clichés d'elle et tant pis si certains la trouvent ronde ou décomplexée: «Si tu n'aimes pas ma photo, arrête de me suivre», répond-elle.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!