Actualisé

LNA«Jamais connu ça depuis que je suis professionnel»

Lausanne est en tête de la LNA après deux journées. Les joueurs du club vaudois semblent apprécier la nouvelle tactique de leur coach Daniel Ratushny.

par
Robin Carrel
Lausanne
Gaëtan Augsburger a inscrit le 2-1 des Vaudois samedi.

Gaëtan Augsburger a inscrit le 2-1 des Vaudois samedi.

photo: Keystone/Jean-christophe Bott

Deux victoires en deux matches, une «remontada» de 2-4 à 6-4 contre Fribourg, l'heure était aux sourires jusqu'aux oreilles, dans les travées de Malley, samedi soir. Retour sur une partie un peu folle avec Gaëtan Augsburger, auteur d'un but et de retour en LNA ce week-end après une longue absence sur blessure.

C'est magique. Lausanne change de coach et directement, du spectacle, des victoires...

C'est vrai que ça fait plaisir. Sur la glace, on s'amuse et le public prend son pied.

D'un point de vue plus personnel, vous jouez. Et ça, déjà, c'est beaucoup.

Par rapport à ma commotion, je me sens à 100%. Mais je sais qu'au niveau de ma condition, j'ai un peu de travail pour revenir. J'ai quand même fait une pause de 9 mois sans toucher la glace... Là, ce n'est que le début, mais c'est ainsi pour tout le monde. En début de saison, il faut se rôder.

Être hockeyeur et ne pas pouvoir faire son métier pendant si lomgtemps... Comment on le vit?

Avec les maux de tête que je subissais, je ne pensais même pas à ça. Je voulais juste retrouver une vie normale. Pouvoir juste aller faire mes courses... Des choses toutes simples.

Vous marquez, Lausanne gagne et est leader après deux journées. C'est le rêve.

C'était déjà une bonne chose d'aller chercher trois points à Bienne. Et on voulait montrer de quoi on était capables à la maison. On était menés de deux goals, on a réussi à remonter. Ce retournement de situation, c'était juste magique devant notre public.

Montrer un tel caractère, c'est toujours bon signe pour une équipe.

On ne va pas gagner tous les matches ainsi, mais ce sont des signes positifs. On a vu qu'on pouvait remonter un score. Sur un premier match comme ça à Malley, remonter de deux longueurs comme ça, ça ne peut être que positif.

Durant votre carrière, vous avez connu de nombreux coachs aux styles de jeu plutôt restrictifs. Un entraîneur avec un style de jeu aussi positif, ça fait du bien?

On est libérés sur la glace... On ose tenter des choses. Je n'ai jamais connu ça depuis que je suis professionnel (rires)! C'est tout nouveau et vraiment positif. On s'éclate et ce groupe est super. On prend beaucoup de plaisir. Mais on travaille dur, hein. J'ai fait une connerie sur le goal de Bykov et direct derrière, le coach m'a remis sur la glace. Il ne m'a pas coupé du banc. Juste pour que tu restes dans le match et que tu fasses partie du groupe.

Ca fait du bien.

Oh oui.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!