Marketing: «James Bond» ne veut pas d'un téléphone Android
Actualisé

Marketing«James Bond» ne veut pas d'un téléphone Android

Des documents révèlent que Samsung et Sony ont tenté de placer leurs produits dans les mains de James Bond - en vain.

par
che/nex
Daniel Craig, visage de James Bond dans «Spectre», lors de la première en Allemagne.

Daniel Craig, visage de James Bond dans «Spectre», lors de la première en Allemagne.

Des informations relatives à des propositions de placements de produits de la part de Sony et Samsung dans le dernier James Bond («Spectre», Columbia Pictures) ont fuité après le piratage dont a été victime Sony Entertainment, rapporte AppleInsider.

Sony aurait ainsi proposé dans un premier temps aux producteurs de «Spectre» 5 millions de dollars pour que James Bond utilise un Xperia Z4 (l'info avait déjà été révélée par Business Insider en avril), avant de s'engager à verser 18 millions de dollars pour le placement de produit. Samsung a ensuite répliqué en offrant la bagatelle de 50 millions pour que James Bond utilise le dernier Galaxy.

«Bond n'utilise que 'ce qui se fait de mieux'»

Ces offensives marketing, communes dans le cas de franchises à gros budgets, ont finalement causé bien des dégâts à l'image de Sony et Samsung: dans un e-mail rendu public suite au piratage des studios Sony, Andrew Gumpert, responsable des opérations de Columbia Pictures, refuse les millions des deux entreprises - les téléphones étant jugés pas assez fiables pour un héros du calibre de James Bond.

«Au delà de l'aspect financier, il y a, comme vous le savez peut-être, un facteur de créativité selon lequel Sam (ndlr: Mendes, réalisateur du film) et Daniel (ndlr: Craig, qui incarne James Bond à l'écran) n'aiment pas l'idée d'avoir un téléphone Sony dans le film - le raisonnement étant, subjectivement/objectivement, que James Bond n'utilise que 'ce qui se fait de mieux', et que selon eux, le téléphone de Sony n'est pas 'le meilleur'».

C'est finalement un iPhone qu'utilise James Bond, Apple ayant mis à disposition de la production ses produits, sans offrir une quelconque compensation financière.

Ton opinion