Actualisé 11.07.2007 à 04:28

James Bond va reprendre du service

L'agent 007 sera bientôt de retour...

en librairie. L'écrivain britannique Sebastian Faulks a signé de nouvelles aventures de James Bond, qui sortiront pour le centenaire de la naissance de Ian Fleming en mai 2008, selon la famille du créateur du célèbre espion de sa Gracieuse Majesté.

Ce nouveau roman, «Devil May Care», sera publié le 28 mai prochain -date à laquelle Fleming aurait soufflé ses 100 bougies- chez Penguin en Grande-Bretagne et chez Doubleday aux Etats-Unis. D'après la famille du créateur de James Bond, il se déroule durant la Guerre froide et implique des histoires d'espionnage sur deux continents dans «plusieurs villes parmi les plus palpitantes du monde».

La famille avait annoncé l'an dernier qu'elle avait chargé un auteur «bien connu» d'imaginer de nouvelles aventures, sans révéler son identité. Les spéculations étaient allées bon train, se concentrant sur des auteurs de thrillers tels que John Le Carré et Frederick Forsyth.

Agé de 54 ans, Sebastian Faulks est connu pour «The Girl at the Lion d'Or», sa saga «Birdsong» qui se déroule pendant la Première guerre mondiale et «Charlotte Gray», une histoire de la Résistance durant la Seconde guerre, qui a été adapté au cinéma avec Cate Blanchett dans le rôle titre.

Faulks s'est dit surpris et flatté d'avoir été choisi par les proches de Ian Fleming, auquel il a rendu hommage. En se replongeant dans les aventures de James Bond, il dit avoir été frappé par trois éléments: «le sens du danger créé par Fleming autour de son héros solitaire, une certaine espièglerie dans les détails narratifs et un style vif, journalistique» qui n'a pas vieilli.

Précisant que le style de son ouvrage était «environ 80% Fleming», l'écrivain a souligné avoir «strictement observé ses règles» sur la construction des phrases et les chapitres. De fait, son roman contant les aventures de l'irrévérencieux et séducteur agent secret doit se lire dans la droite ligne des «propres ouvrages de Fleming, où l'histoire est tout».

Journaliste, officier des renseignements durant la guerre, Ian Fleming avait donné naissance à James Bond en 1953 dans «Casino Royale» (Casino Royale) adapté l'an dernier au grand écran. Son espion est apparu dans 13 autres livres, le dernier, «Octopussy and the Living Daylights» (Meilleurs voeux de la Jamaïque, nouvelles) ayant été publié en 1966, deux ans après sa mort. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!