Actualisé 25.10.2010 à 23:01

Basketball - NBAJames, Wade et Bosh: Miami est un épouvantail

Après une trêve extrêmement mouvementée sur le front de la NBA, les choses sérieuses eprennent cette nuit. Miami est le grandissime favori au titre.

von
Grégory Beaud
Le trio devrait faire le malheur des défenses adverses.

Le trio devrait faire le malheur des défenses adverses.

De Michael Jordan (ancien joueur de Chicago) à Robert Parish (ancienne gloire de Boston), les critiques les plus virulentes se sont abattues sur LeBron James et Chris Bosh. Les joueurs vedettes de Cleveland et de Toronto ont quitté leur équipe pour rejoindre Dwyane Wade à South Beach.

«Il ne me serait pas venu à l'idée d'appeler Larry Bird et Magic ­Johnson pour leur demander de jouer avec moi», ironisait l'ancienne vedette des Bulls, actuel propriétaire des Charlotte Bobcats. Charles Barkley était plus virulent: «LeBron ne sera jamais l'égal de Jordan. C'est désormais une certitude. Il aurait dû persévérer à Cleveland.» Faisant fi des mauvaises langues, «King James» a même monopolisé l'antenne de la chaîne ESPN durant une heure pour annoncer sa décision. Le ballon a ainsi été relégué au second plan, au profit de la mégalomanie de certaines individualités. Désormais, trois des vingt meilleurs joueurs de la NBA se retrouvent dans la même formation, de quoi en faire un favori en puissance à la succession des Lakers.

LeBron James a en revanche eu de la peine à trouver des faire-valoir pour composer sa cour. Des «dinosaures» au palmarès vierge ont donc signé avec le Heat pour avoir une chance de mettre la main sur le très courtisé Larry O'Brian Trophy. Jerry Stackhouse (35 ans), Juwan Howard (37), Zydrunas Ilgauskas (35) ou encore Eddie House (32) ont accepté de gagner moins d'argent pour jouer dans l'une des équipes les plus denses de l'histoire. Les attentes sont énormes en Floride. La pression aussi.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!