Condanation d'Aung San Suu Kyi: Jane Birkin manifeste près de l'ambassade de Birmanie à Paris
Actualisé

Condanation d'Aung San Suu KyiJane Birkin manifeste près de l'ambassade de Birmanie à Paris

L'actrice Jane Birkin et une cinquantaine de sympathisants d'Aung San Suu Kyi ont manifesté mardi en fin d'après midi aux abords de l'ambassade de Birmanie à Paris.

Un cordon de policiers en tenue d'intervention interdisait aux manifestants de rejoindre la représentation diplomatique birmane. Les manifestants, dont des membres du comité de soutien d'Aung San Suu Kyi et des représentants de la Ligue des droits de l'Homme, portaient des masques représentant l'opposante et criaient «Libérez Aung San Suu Kyi !».

«J'ai peur pour sa santé. Ce verdict est dégueulasse. La junte birmane lui ferme la bouche et l'enferme pour être tranquille pour les élections dans un an et demi», a estimé Jane Birkin, qui portait un bracelet symbolisant un fil de fer barbelé en marque de soutien.

«Ils ont enfermé la démocratie. Il faut que la communauté internationale décide le boycott absolu. Total doit quitter la Birmanie», a ajouté l'actrice, qui arborait également un autocollant clamant : «Total et la Chine, premiers sponsors de la junte birmane».

Tout en jugeant «impeccable» l'action du président français Nicolas Sarkozy, qui a réclamé à l'UE mardi de nouvelles sanctions touchant les ressources que la Birmanie tire de «l'exploitation du bois et des rubis», Jane Birkin a estimé qu'il avait «oublié le boycott sur le pétrole». Le groupe pétrolier français Total est un investisseur majeur en Birmanie.

(ats)

Ton opinion