Ski alpin : Jansrud, l'épouvantail de la nation autrichienne
Actualisé

Ski alpin Jansrud, l'épouvantail de la nation autrichienne

Lauréat des deux entraînements disputés en vue de la descente de samedi, le Norvégien sera l'homme à battre à Kitzbühel (Aut).

par
Marc Fragnière
Kitzbühel
1 / 6
Kjetil Jansrud s'est montré le plus rapide lors du deuxième entraînement chronométré de la descente de Kitzbühel, malgré une belle frayeur.

Kjetil Jansrud s'est montré le plus rapide lors du deuxième entraînement chronométré de la descente de Kitzbühel, malgré une belle frayeur.

AFP/Christof Stache
Sur la Streif, il s'en est fallu de peu que le Norvégien ne termine sa course dans les filets.

Sur la Streif, il s'en est fallu de peu que le Norvégien ne termine sa course dans les filets.

Keystone/AP/Shinichiro Tanaka
Jansrud s'est envolé sur une bosse en vue de l'arrivée.

Jansrud s'est envolé sur une bosse en vue de l'arrivée.

AFP/Christof Stache

Chevelure au vent, Kjetil Jansrud dévale la Streif en alliant fluidité et détermination. La force tranquille, il est, à 29 ans, au sommet de son art. Déjà vainqueur à quatre reprises cet hiver, le champion olympique de super-G mène les classements des deux disciplines de vitesse et titille Marcel Hirscher au général.

A l'instar de son compatriote Aksel Lund Svindal, Jansrud se départit rarement de son sourire. Disponible, joueur, il distille naturellement les bons mots. Tantôt en anglais fluide, tantôt en allemand non conventionnel, il alterne et enchaîne avec humour et bienveillance.

Jeudi, la menace No 1 de l'Autriche du ski alpin a oscillé entre modestie et conviction: «Je ne suis pas le favori. Il y a six ou sept gars qui peuvent l'emporter, et je suis juste l'un d'eux», a-t-il affirmé aux nombreux journalistes locaux. Promu au rang d'épouvantail de la nation autrichienne, il a marqué les esprits hier, après avoir pourtant opté pour une ligne différente de celle de l'avant-veille. Le Norvégien a toutefois fait la fine bouche: «J'ai eu des très bons passages et d'autres moins convaincants. Je dois encore prendre des décisions tactiques en vue de la descente de samedi.»

Avant cela, Jansrud espère non seulement faire le plein de points, aujourd'hui lors du super-G, mais également glaner des unités lors du super-combiné: «Bien sûr, la journée sera longue et éprouvante, mais bon, on s'entraîne toute l'année pour être en forme, alors ça va le faire. Ce n'est certes pas optimal, et d'autres vont sans doute s'économiser en vue de la descente. Mais moi je suis là pour amasser un maximum de points pour le classement général. Seule une grosse déconfiture le matin en super-G m'empêcherait de prendre le départ du slalom en fin d'après-midi», a encore juré le Norvégien.

Twitter @MarcFragniere

Kitzbühel. Messieurs. Deuxième descentre d'entraînement: 1. Kjetil Jansrud (No) 1'54''71. 2. Christof Innerhofer (It) à 0''20. 3. Didier Défago (S) et Matthias Mayer (Aut) à 0''47. 5. Guillermo Fayed (Fr) à 0''53. 6. Bode Miller (EU) à 0''67. 7. Hannes Reichelt (Aut) à 0''85. 8. Dominik Paris (It) à 1''07. 9. Travis Ganong (EU) à 1''08. 10. Georg Streitberger (Aut) à 1''23. 11. Max Franz (Aut) 1,26. 12. Steven Nyman (EU) à 1''33. 13. Beat Feuz (S) à 1''39. 14. Johan Clarey (Fr) à 1''47. 15. Patrick Küng (S) à 1''50. Puis: 18. Carlo Janka (S) à 1''71. 22. Marc Gisin (S) à 1''93. 27. Mauro Caviezel (S) à 2''34. 28. Silvan Zurbriggen (S) à 2''42. Non-partant: Sandro Viletta (S).

Trois questions à Carlo Janka

Dans quelles dispositions vous présentez-vous pour ce week-end?

Je suis toujours moins à l'aise ici qu'à Wengen, mais je me sens assez bien. ­Samedi, je devrai corriger ma ligne en haut afin de sortir avec plus de vitesse du Steilhang.

Avant cela, il y aura le ­super-G et le super-combiné. Quelles ambitions nourrissez-vous?

Je ne sais pas trop. Mon succès à Wengen ne va pas m'aider ici. A Kitzbühel, j'ai souvent connu des difficultés. Je vais ­encore examiner tous les paramètres et bien choisir mon matériel, puis il faudra se lancer.

Trois départs en 24 heures, le menu est très astreignant.

Oui, mais la donne est la même pour tout le monde. Cela ne me pose aucun problème.

Ton opinion