Cyclisme: Vainqueur surprise sur la Riviera
Publié

CyclismeVainqueur surprise sur la Riviera

Discret durant la course, Jasper Stuyven de l’équipe Trek-Segafredo s’est offert sa première classique en attaquant à la fin de la descente du Poggio.

AFP

Surprise durant la première classique! C’est Jasper Stuyven qui s’est adjugé samedi l’incontournable Milan-San Remo. Caleb Ewan est classé 2e, comme en 2018, et Wout Van Hart à la 3e place. Peter Sagan et Van der Poel complètent le top 5.

Le peloton s’était déjà cassé en plusieurs groupes à un peu plus de 100 kilomètres de l’arrivée. Difficile de dire de qui est parti ce mouvement, mais les favoris Alaphilippe et Van Aert ne faisaient pas partie du rassemblement de tête.

Nicola Conci, Mathias Norsgaard, Alessandro Tonelli, Mattia Viel, Taco Van der Hoorn, Andrea Peron et le Français Charles Planet étaient échappés depuis le début de la course. Une avance qui a fondu progressivement face au rythme effréné du peloton qui les a rattrapés à environ 20 km de l’arrivée.

C’est finalement la montée du Poggio qui s’est avérée décisive dans cette Primavera. Le champion du monde Julian Alaphilippe a attaqué à 6,4 kilomètres de l’arrivée, alors que Van der Poel a réussi à prendre sa roue. Mais l’écart n’a pas pu être creusé et plusieurs coureurs ont pu rester au contact. Caleb Ewan était aussi de la partie au sommet du Poggio, tout comme Van Aert, qui a commencé la descente en tête d’un groupe d’une douzaine de coureurs.

Jasper Stuyven, le coureur de l’équipe Trek-Segafredo, a tenté une attaque à la fin de la descente alors qu’il restait 2 kilomètres. Il a finalement été rattrapé par Kragh Andersen à 800 mètres de l’arrivée, alors que le sprint a été lancé à 600 mètres de la fin de la course. Jasper Stuyven, qui avait lancé son attaque au bon moment, s’est montré le plus fort. Il est parvenu à maintenir son avance jusqu’à s’offrir ce succès de prestige.

Professionnel depuis 2014, il avait notamment remporté l’année passée le Het Nieuwsblad. Dans les «monuments», les principales courses d’un jour de la saison, il avait obtenu jusque-là ses meilleurs résultats dans Paris-Roubaix (4e en 2017, 5e en 2018).

(Sport-Center/AFP)

Ton opinion

3 commentaires