Football: «J’aurais aimé prendre Maradona mais il est mort»
Publié

Football«J’aurais aimé prendre Maradona mais il est mort»

Interrogé sur la non-venue à Nantes d’un joueur de Lyon, Raymond Domenech a (volontairement?) botté en touche d’une pirouette un tantinet maladroite…

par
JSA
Raymond Domenech en conférence de presse.

Raymond Domenech en conférence de presse.

AFP

Depuis son retour sur le banc, Raymond Domenech a de facto braqué tous les projecteurs sur le FC Nantes. L’ancien sélectionneur de l’équipe de France, qui se sait plus qu’attendu à chacune de ses conférences de presse, fait très attention à ce qu’il dit depuis sa prise de fonctions. Enfin, jusqu’à vendredi…

Interrogé sur la non-venue de Jean Lucas, qui va finalement quitter Lyon pour Brest selon plusieurs médias de l’Hexagone, Domenech a – volontairement? – botté en touche par une pirouette malvenue. «Je n’ai pas suivi les péripéties, je ne sais pas, a-t-il débuté lors de son point avec les journalistes vendredi, veille du déplacement à Montpellier. Il n’est pas chez nous, il est à Brest, c’est la réalité. J’aurais aimé prendre Maradona mais il est mort… C’est comme ça.» Chassez le naturel, et il revient au galop!

Avant d’évoquer le mercato, d’une manière plus globale. «Pour moi et tous les entraîneurs en général, c’est une plaie. C’est un truc où l’on casse le groupe parce qu’on ramène des joueurs qui ne jouaient pas ailleurs, en plus, et qui ne sont pas au-dessus. Un mercato pour faire venir quelqu’un de très au-dessus, c’est bien, mais je reste très réservé sur cette période.»

Ton opinion

40 commentaires