«Logeur» des attentats de Paris: Jawad Bendaoud a menacé un avocat
Actualisé

«Logeur» des attentats de ParisJawad Bendaoud a menacé un avocat

Le procès de Jawad Bendaoud a été suspendu pour 15 minutes, vendredi après-midi, à cause de vifs échanges entre le prévenu et un avocat de la partie civile.

«Vous êtes un voleur de mobylette!», a crié Jawad Bendaoud, jugé pour avoir logé des jihadistes du 13 novembre, à un avocat de la partie civile qui l'interrogeait, Me Georges Holleaux. Le prévenu est jugé depuis mercredi pour «recel de malfaiteurs terroristes».

«Vous essayez de faire quoi là?», a-t-il poursuivi, très énervé. «Attention à ce que vous dites. (...) Moi je vais venir vous voir à votre cabinet», a menacé Jawad Bendaoud. «C'est un malade, cet homme-là». «M. Bendaoud, taisez-vous!», a réagi la présidente Isabelle Prévost-Desprez.

Me Holleaux interrogeait Jawad Bendaoud sur ses activités avec ses enfants, le week-end suivant les attentats du 13 novembre 2015. Un autre avocat a tenté de prendre la défense de Me Holleaux, contribuant encore à la montée des tensions. «J'ai été menacé de mort à des audiences. (...) Je n'ai pas besoin de vous pour me défendre!», a réagi Me Holleaux. La présidente a ensuite annoncé la suspension d'audience.

(afp)

Ton opinion