Match amical: «Je comprends le choix de Ben Khalifa»
Actualisé

Match amical«Je comprends le choix de Ben Khalifa»

A la veille de la rencontre amicale entre la Tunisie et la Suisse à Sousse, l'attaquant de l'Atlético Madrid Abdelkader Oueslati s'est livré à 20 minutes.

par
Marc Fragnière
Sousse
Nassim Ben Khalifa se définit lui-même comme «Helvético-Tunisien».

Nassim Ben Khalifa se définit lui-même comme «Helvético-Tunisien».

Abdelkader Oueslati, que représente ce match contre la Suisse pour vous?

Abdelkader Oueslati: C'est une rencontre que nous aborderons comme toutes les autres, avec l'ambition de gagner, même si l'adversaire est de renom. La Suisse est un grand pays de football avec plusieurs individualités qui évoluent dans des clubs du gratin européen. Elle a récemment battu l'Allemagne. C'est une sacrée référence.

La Tunisie sera privée des joueurs de l'Espérance Tunis qui prépare son match retour de la finale de Ligue des Champions africaine (ndlr: le match aura lieu samedi à Tunis. A l'aller en Egypte, les Tunisiens, tenants du titre, ont tenu en échec Al Ahly 1-1). Est-ce l'occasion pour d'autres individualités de se montrer ?

Oui, le coach aime de toute façon intégrer de nouveaux joueurs et explorer de nouvelle pistes. Nous allons soigneusement préparer cette rencontre pour obtenir un bon résultat.

Avec les récents évènements politiques qui ont secoué le pays, pensez-vous que les attentes reposant sur les épaules des Aigles de Carthage sont plus importantes que par le passé?

Nous avons tout un pays derrière nous. C'est une fierté d'essayer de gagner pour notre peuple.

Que manque-t-il aujourd'hui à la Tunisie pour appartenir au gotha du football mondial?

Il est important que chaque joueur prenne conscience de l'importance de son hygiène de vie et qu'il y prête une attention toute particulière en club. Le groupe est jeune et se constitue petit à petit. Chacun prend ses marques. On se connaît de mieux en mieux les uns les autres. Tout cela va nous permettre de nous améliorer.

Vous êtes né à Toulon et possédez la double nationalité franco-tunisienne. Que pensez-vous de Nassim Ben Khalifa qui se trouve dans une situation quasi analogue et qui a choisi de représenter la Suisse?

Je comprends son choix. Surtout qu'il a évolué avec les diverses sélections helvétiques juniors. Il est né en Suisse, il a été champion du monde M17 avec cette équipe. C'était dans la continuité de son parcours. Pour ma part, mes parents sont Tunisiens et je suis fier pour ma famille de représenter la Tunisie.

Ton opinion