Petit Biscuit aux Francos: «Je continue de composer seul dans ma chambre»
Actualisé

Petit Biscuit aux Francos«Je continue de composer seul dans ma chambre»

Le festival Francomanias accueillera Petit Biscuit le jeudi 31 août 2017. Coup de fil avec le jeune prodige de l'electro avant sa venue à Bulle (FR).

par
jde
L'artiste de Rouen (F) avait 15 ans lorsqu'il a publié son tube «Sunset Lover», en 2015.

L'artiste de Rouen (F) avait 15 ans lorsqu'il a publié son tube «Sunset Lover», en 2015.

F.Melillo

Même s'il n'a pas encore atteint la majorité, Mehdi Benjelloun, de son vrai nom, a déjà été invité à jouer son electro teintée de world music dans de très nombreux clubs et festivals à travers le monde. Son succès, le Français le doit à des productions aussi fraîches que dépaysantes.

Petit Biscuit, à l'origine vos morceaux sont plutôt doux et calmes. En live aussi?

Beaucoup moins. Quand je donne des concerts, je cherche à proposer une musique dynamique. Dans l'electro, ce qui est important, c'est que la technique ne prenne pas le dessus sur l'émotion. Je suis assez libre avec mes instrus. Si tout ce qui est séquences de samples est millimétré, je peux faire ce que je veux avec ma guitare et mes tambours.

Qu'aimez-vous entendre à la fin de vos shows?

Que les gens ont été surpris. Je fais tout pour ça. J'interprète de manière différente mes singles connus et je balance certains qu'ils ne connaissent pas. Aux Francomanias, ils seront gâtés en matière d'inédits: je suis en train de terminer mon album, qui sortira fin décembre 2017.

Votre façon de composer a-t-elle changé après que «Sunset Lover» est devenu un tube?

Non. Je continue de composer seul dans ma chambre. Ce qui a changé, c'est qu'avec l'expérience des live, je pense désormais aux réactions du public lorsque je travaille. Ça débouche sur des morceaux plus spectaculaires, bien plus variés dans les intensités et moins ambient.

Dépasser 44 millions de vues sur YouTube à 17 ans, ça ne vous a pas donné la grosse tête?

Pourquoi l'aurais-je chopée? Ceux qui l'ont attrapée ne faisaient sans doute pas de la musique pour les bonnes raisons. Si moi j'en fais, depuis tout petit, ce n'est pas pour la notoriété. C'est par besoin.

La musique, c'est tout pour vous?

Presque tout. A côté d'elle, je poursuis mes études. Le contact avec les mathématiques me permet de garder les pieds sur terre, dans la vraie vie.

L'AFFICHE DES FRANCOMANIAS

Jeudi 31 août 2017

Hôtel de Ville (47 fr.): 20h The Geek x VRV; 21h30 Petit Biscuit. Cour du Château (46 fr.): 20h Regis; 22h30 Rodolphe Burger & Serge Teyssot-Gay. Place du Marché (gratuit): 14h Junior Tshaka; 19h Liev; 21h15 Theo Lawrence & The Hearts.

Vendredi 1 septembre 2017

Hôtel de Ville (44 fr.): 20h Kacem Wapalek; 21h05 Demi Portion; 22h25 Jazzy Bazz; 23h35 Deen Burbigo. Cour du Château (36 fr.): 20h15 Brandy Butler & The Brokenhearted; 22h Louis Berry; 23h30 Silent Disco. Place du Marché (gratuit): 14h The Wackids; 19h Les Fils du Facteur; 21h20 Klischée.

Samedi 2 septembre 2017

Hôtel de Ville (69 fr.): 22h Plaza Francia Orchestra et l'Orchestre des Accordéonistes. Cour du Château (48 fr.): 18h45 Mathieu Kyriakidis; 20h15 Avrac; 0h Bal de Clôture. Place du Marché (gratuit): 19h45 Adieu Gary Cooper; 22h45 Scarecrow.

Francomanias

Bulle (FR). Infos et billetterie: www.francomanias.ch

Ton opinion