«Je dois payer 100 fr. pour une morsure!»
Actualisé

«Je dois payer 100 fr. pour une morsure!»

Se faire mordre par un chien peut faire mal. Et aussi coûter cher au porte-monnaie de la victime.

Sandrine a une fille de 6 ans qui adore sa petite chienne cocker «Praslin». Vendredi passé, l'animal, apeuré, a légèrement mordu la fillette au poignet. La maman s'est rendu à l'Hôpital de l'enfance de Lausanne pour vérifier s'il n'y avait pas eu d'infection. Elle y apprend que l'incident doit être signalé au Service vétérinaire cantonal.

Lundi, Sandrine est contactée afin de soumettre son «molosse» à un examen comportemental pour déterminer les mesures à prendre: cours d'éducation, muselière voire euthanasie... Il en coûtera 100 fr. à la famille, «pour couvrir nos frais administratifs», explique Jacques-Henri Penseyres, le vétérinaire cantonal. «L'examen est effectué par la Société vaudoise pour la protection des animaux (SVPA). Et est gratuit pour l'instant. Le nombre croissant le rendra peut-être payant, environ 500 fr.»

En 2005, la SVPA a effectué plus de 50 tests. En 2006, elle en a déjà effectué plus de cent. Cette augmentation serait la conséquence d'une ordonnance fédérale d'avril 2006. «Elle indique que toute morsure qui nécessite des soins médicaux est considérée comme grave et doit être déclarée», explique le vétérinaire.

Il ajoute que son service connaît une surcharge de travail. «Pour ne rien laisser passer, nous préférons faire des examens de trop pour éviter les erreurs. Alors que parfois certaines morsures semblent anodines, comme dans le cas de ce cocker.» Il demande aussi plus de personnel à l'heure où le canton discute d'une loi sur les chiens. «Il faut s'en donner les moyens.»

Dominique Botti

Ton opinion