Actualisé 07.04.2020 à 04:32

Benedict Cumberbatch

«Je fais tout avec modération»

L'acteur Benedict Cumberbatch n'a jamais voulu dépasser les bornes dans sa vie. Et il ne s'en porte pas plus mal...

de
Henry Arnaud, Los Angeles
Benedict Cumberbatch, 43 ans, veut préserver au maximum sa vie privée.

Benedict Cumberbatch, 43 ans, veut préserver au maximum sa vie privée.

AFP/roy Rochlin

Avec la diffusion de la minisérie «Patrick Melrose» sur la RTS Un, c'est un Benedict Cumberbatch totalement déjanté que l'on retrouve à la télé, lundi 6 avril. Le comédien britannique de 43 ans nous avoue qu'il est bien loin de ce personnage. Et c'est ce qui l'a d'ailleurs attiré vers ce projet.

Comment présenter «Patrick Melrose»?

C'est l'histoire d'un homme brillant mais tellement blessé dès son enfance qu'il a sombré dans les drogues au point d'être suicidaire. Psychologiquement, il est totalement paumé mais il cherche son salut. «Patrick Melrose» est l'adaptation de plusieurs romans et c'est l'un des scripts les plus fascinants que l'on m'a offert.

Votre personnage est dans les extrêmes aussi bien dans la drogue que dans le reste. Et vous?

Moi, je fais tout avec modération. Un peu de vin, un peu de café... J'ai aussi fumé quelques joints dans ma vie mais je n'ai jamais dépassé les bornes. C'est pour cela qu'incarner Patrick Melrose était un bon challenge. Je voulais comprendre ce qui peut pousser un gars à frôler la mort en multipliant les dépendances.

Qu'avez-vous découvert que vous pouvez utiliser dans votre vie privée en tournant cette mini-série?

L'alcool est ce qui rend le plus dangereux et le plus délirant. C'est, pour Patrick Melrose, la pire forme de dépendance. J'aurais cru que la cocaïne serait plus dure. Mais jouer ce gars m'a réconforté dans l'idée de ne jamais dépasser les doses... même en matière de caféine.

Entre «Docteur Strange» et «Avengers» au cinéma mais aussi «Sherlock Holmes» en série TV votre vie a été bouleversée depuis plusieurs années. Comment vivez-vous cela?

Comme dans tout, il y a de gros avantages et d'énormes inconvénients. La perte d'anonymat a été l'élément le plus difficile à surmonter. J'ai compris que j'avais tout intérêt à disparaître loin des regards lorsque je ne suis pas en promo d'un projet si je veux garder mon esprit sain.

Vous êtes le père de deux jeunes enfants. Savent-ils que leur père est une star?

Ils savent que leurs parents sont artistes mais cela s'arrête là (ndlr: Benedict a épousé la réalisatrice Sophie Hunter en 2015). Christophe (4 ans) et Hal (3 ans) sont encore suffisamment jeunes pour que je tienne à les protéger le plus longtemps possible, et donc loin des regards. Parler de ma famille est presque devenu un sujet tabou tellement je tiens à les laisser à l'écart de ma carrière.

Ils seront bientôt assez grands pour voir leur papa dans «Docteur Strange». À quand votre retour dans la saga des films Marvel?

Je vous avoue que je préfère regarder autre chose comme film quand je suis à la maison que de voir ma tronche sur la télé (rires). Un second «Docteur Strange» est prévu, mais il est trop tôt pour en parler car tous les détails ne sont pas encore confirmés par le boss des studios Marvel.

Regardez la bande-annonce de la minisérie «Patrick Melrose»:

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!