Actualisé 26.10.2009 à 16:18

Premier titre de sa carrière

«Je ferai la fête une fois rentrée en Suisse»

Fraîchement auréolée de sa victoire au Luxembourg, Timea Bacsinszky n'a pas le temps de décompresser. Elle dispute dès mardi un tournoi Challenger dans le nord de l'Italie.

de
Catherine Muller

La Vaudoise a étoffé dimanche son palmarès en s'adjugeant son premier titre sur le circuit de la WTA, à tout juste 20 ans. La résidente de Belmont-sur-Lausanne a dominé en finale du tournoi de Luxembourg l'Allemande Sabine Lisicki (WTA 28) 6-2 7-5. Un sacre qui lui permet de bondir de 15 rangs au classement mondial, passant de la 70e à la 55e place. 20 minutes online a joint la Vaudoise lundi après-midi, sur le trajet entre le Luxembourg et les Dolomites.

20 minutes online. Timea, on imagine que ces dernières heures ont dû être assez spéciales pour vous...

Timea Bacsinszky. C'est le moins qu'on puisse dire! Je suis évidemment très contente de ma performance au Luxembourg. Mais je n'ai encore pas eu le loisir de savourer cette victoire, étant donné que je suis en lice cette semaine au Challenger d'Ortisei. Je ferai la fête une fois rentrée en Suisse!

Ce n'est pas trop dur de rester concentrée juste après avoir remporté ce premier sacre?

Idéalement, j'aurais bien sûr préféré pouvoir me lâcher un peu. Mais il est important d'honorer ses engagements.

Votre téléphone portable a-t-il beaucoup sonné depuis hier?

J'ai reçu une quantité incroyable de SMS et d'appels. Certains, qui venaient de mes proches, ont été très touchants. Ils m'ont même arraché quelques larmes.

Quelles sont vos ambitions dans les Dolomites?

Le plus important, c'est que je puisse être satisfaite de mon jeu. La surface n'est pas la même, j'arrive sur place au dernier moment, tout n'est pas idéal. En plus, je serai forcément attendue au tournant, j'ai un nouveau statut à gérer.

Avec ce tournoi, vous refermez votre saison 2009. Contente qu'elle se termine?

Oui et non! D'un côté, je me réjouis de prendre quelques jours de vacances. Pour la première fois depuis 10 ans, je vais partir avec ma mère, au soleil, profiter de la plage. En même temps, c'est dommage que ça s'arrête, alors que ma forme est au top.

Désormais 55 mondiale, vous talonnez Patty Schnyder (WTA 41). La place de no1 helvétique est-elle dans votre viseur?

J'ai énormément de respect pour Patty, et je pense qu'elle peut encore évoluer quelques années au plus haut niveau. Devenir no1, je n'en fais pas un objectif à court terme, mais c'est bien sûr dans la logique des choses que ça arrive un jour. Mais il ne faut pas oublier que je n'ai que 20 ans. Parfois, les gens pensent que je suis plus âgée, étant donné que je suis passée pro en 2004.

Sur le circuit féminin, l'heure est au come-backs, avec ceux de Kim Clijsters et de Justine Henin. Votre regard?

Disons que ça fait des adversaires coriaces en plus (rires)! Mais il est clair que ça va donner du piment au circuit, en manque de joueuses charismatiques ces derniers temps.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!