Appenzell Rhodes-Extérieures: «Je gisais au sol, mon mari sur moi!»
Actualisé

Appenzell Rhodes-Extérieures«Je gisais au sol, mon mari sur moi!»

Une femme de 60 ans est tombée dans un bus de CarPostal et s'est fait très mal. Au lieu de s'occuper d'elle, le conducteur lui a demandé son nom car elle avait défoncé une vitre du car!

par
dk/jbm
Déséquilibrée, la dame a percuté une vitre, qui a cédé.

Déséquilibrée, la dame a percuté une vitre, qui a cédé.

dr

Une sexagénaire n'est pas près d'oublier son trajet en bus postal pour Herisau (AR), vendredi. Le chauffeur a démarré sans attendre que Lydia et son mari valident leur billet et s'asseyent. Tous deux ont perdu l'équilibre. La femme a chuté la tête la première sur une vitre de séparation, qui s'est fracassée.

Un malentendu

«Je gisais au sol, mon mari sur moi!» raconte-t-elle. Lydia affirme que le chauffeur du car ne s'est pas préoccupé d'elle avant d'arriver à destination. Et au lieu de lui proposer de l'aide, il a demandé ses coordonnées. «Pour m'envoyer la facture de remplacement de la vitre!» s'indigne la dame, couverte de bleus. Contactée, la direction de CarPostal parle d'un malentendu, le chauffeur n'ayant pas compris la situation. Le transporteur a présenté ses excuses à la malheureuse.

Ton opinion