Pasteur dealer à Zurich: «Je l'aimais. Elle me parlait souvent de Dieu»
Actualisé

Pasteur dealer à Zurich«Je l'aimais. Elle me parlait souvent de Dieu»

L'homme d'église interpellé en décembre à Zurich avec 3 kg de cocaïne sur lui explique qu'il avait des sentiments pour la femme qui l'a entraîné dans un trafic de drogues.

par
ofu

«Tout a commencé il y a trois ans.» Le pasteur, arrêté à l'aéroport de Zurich en décembre dernier, sort enfin de son silence. L'homme d'église, âgé de 44 ans, est sorti de prison le 13 février après avoir passé deux mois en détention provisoire. Il s'était fait pincer à Kloten avec un homme en provenance de Sao Paolo, au Brésil, qui transportait près de 3 kg de cocaïne.

Interrogé par «Blick», il raconte qu'il a fait la rencontre d'une belle femme dans un café. C'est elle qui l'aurait entrainé dans un vaste trafic de drogue. «Elle m'a abordé et m'a dit qu'elle était croyante. Elle me parlait souvent de Dieu.» Pendant près de trois ans, le pasteur marié lui est venu en aide à de nombreuses reprises. Il l'a aidée à déménager, l'a soutenue dans ses correspondances avec l'aide sociale et lorsqu'elle souffrait d'une dépression. «Au début, j'avais des sentiments pour elle», raconte le quadragénaire. «Mais elle m'a rapidement fait comprendre que je n'avais aucune chance avec elle et m'a dit qu'elle avait un petit-ami nigérian.»

«Tu peux bien te douter pourquoi je te demande tout ça»

L'homme d'église avoue avoir acheté plusieurs billets d'avion pour cette femme. «Elle m'a simplement dit qu'elle n'avait pas de carte de crédit. Elle m'a remboursé une partie de l'argent. Mais elle me doit toujours 10'000 francs.» Le pasteur a demandé une seule fois pour qui étaient tous ces billets. La femme lui a alors répondu: «Tu peux bien te douter pourquoi je te demande tout ça.»

La police a lancé une enquête à l'encontre de la femme en question. Les forces de l'ordre ignorent cependant où elle se trouve exactement. A en croire ses publications sur Facebook, elle se trouverait actuellement en Brésil, estime le pasteur. «Elle a abusé de moi. Je ne veux plus jamais la voir. Je me bats désormais pour ma femme.»

Ton opinion