Football - Ballon d'or: «Je le méritais peut-être plus que les autres»
Actualisé

Football - Ballon d'or«Je le méritais peut-être plus que les autres»

Cristiano Ronaldo était le grand favori à sa propre succession pour le Ballon d'Or après son année de tous les records. Il a été sacré pour la 3e fois, lundi à Zurich.

Fraîchement retraité, Thierry Henry a remis le trophée à l'attaquant portugais du Real Madrid, qui a fait exploser tous les compteurs en 2014. Il devance, dans l'ordre, Lionel Messi (FC Barcelone) et Manuel Neuer (Bayern Munich).

«J'aimerais vous remercier, tous ceux qui ont voté pour moi, mon entraîneur, mes camarades, le président du Real Madrid, le club, a dit CR7. C'est vraiment une récompense très importante. Cette année a été inoubliable et remporter un trophée de cette dimension, c'est unique. Je suis vraiment très très heureux, ça me motive pour essayer de remporter encore plus de titres individuels et collectifs. Merci à ma mère, à mon père qui est là-haut et qui me regarde, à ma famille. Merci à la sélection du Portugal et à tous les Portugais. Je ne pensais pas remporter ce petit ballon trois fois, mais peut-être que je vais rattraper Messi (quatre fois récompensé, ndlr), qui sait... J'aimerais rentrer dans l'histoire du football comme étant le meilleur. Merci beaucoup à tous et bonne soirée».

17 buts en Champions League!

L'échec cuisant en phase finale du Mondial de Ronaldo avec sa sélection (élimination au 1er tour) aurait pu constituer un sérieux handicap. Mais depuis le changement du collège électoral en 2010 (votes des capitaines, des sélectionneurs et des journalistes), le palmarès importe moins que les performances individuelles, même les années paires, pourtant phagocytées par la Coupe du monde et l'Euro. Et à ce petit jeu, CR7 n'a quasiment aucun équivalent... hormis Messi.

Avec 17 buts inscrits en Champions League en 2013-14, Ronaldo a établi une nouvelle marque de référence avant de soulever la 10e C1 de l'histoire du Real, la fameuse «decima». Une année prolifique, agrémentée d'un titre de meilleur buteur du championnat en 2013-14 avec 31 réalisations. Au total, le Portugais a remporté 4 trophées: Champions League, Coupe d'Espagne, Mondial des clubs, Supercoupe d'Europe.

«Seul Dieu le sait»

Interrogé pour savoir s'il finirait sa carrière au Real Madrid, l'attaquant portugais s'est dit «très heureux» dans le club espagnol mais a assuré que «seul Dieu sait» de quoi son avenir sera fait.

«On ne peut pas savoir, seul Dieu le sait. Mais je suis très heureux au Real, a déclaré Ronaldo. J'ai signé un nouveau contrat il y a un an et je suis très satisfait mais l'avenir, on ne sait pas ce qu'il nous réserve», a ajouté le Portugais.

«Mon objectif, ce n'est pas d'être inscrit dans les records, a assuré l'attaquant. C'est la huitième fois que je viens à Zurich. Nous voulons tous gagner, c'est évident, nous mériterions tous de gagner mais le fait d'être nommé, c'est déjà formidable».

Pour Messi, «ce qu'a fait Ronaldo au cours de cette saison, c'est formidable. Il y a eu le record de buts marqués, la Champions League, des passes décisives, c'est une très grande année pour lui».

Quant au gardien allemand Manuel Neuer, il a estimé que le capitaine portugais avait «explosé tous les compteurs. Inutile d'évoquer ses buts, chacun sait qu'il est un monument du football».

Interrogé pour savoir avec quels grands joueurs du passé il aurait aimé jouer, Ronaldo a esquivé en répondant qu'il aimerait jouer avec... Messi et Neuer. «Ce qui compte, c'est le présent. Dans le passé, il y a eu de très grands joueurs, mais ce serait intéressant que nous jouions dans la même équipe».

James Rodriguez reçoit le prix Puskas du plus beau but de l'année

Le Colombien a reçu le prix Puskas du plus beau but de l'année 2014, pour son enchaînement contrôle de la poitrine-reprise de volée en pivot contre l'Uruguay en 8e de finale du Mondial (2-0). «Je suis heureux, j'aimerais remercier tous ceux qui ont voté. C'est un but très spécial pour moi et pour toute la Colombie. Ce sont des mots de bonheur et de remerciement», a déclaré le joueur, transféré cet été au Real Madrid.

Ronaldo, Messi et quatre Allemands dans l'équipe-type

Les trois finalistes pour le Ballon d'Or, Cristiano Ronaldo, Lionel Messi et Manuel Neuer, à la tête d'une colonie de trois Allemands, font logiquement partie du «FIFPro World XI», l'équipe-type de l'année 2014 désignée lundi à Zürich.

C'est la 8e année d'affilée, un record, que Ronaldo et Messi sont inclus dans ce onze désigné par des dizaines de milliers de footballeurs professionnels de par le monde.

Outre Neuer, deux autres champions du monde sacrés l'été dernier ont été élus: le défenseur Philipp Lahm et le milieu de terrain Toni Kroos.

Les Espagnols Sergio Ramos et Andres Iniesta, les défenseurs brésiliens Thiago Silva et David Luiz, l'Argentin Angel Di Maria et le Néerlandais Arjen Robben complètent cette équipe à forte résonance bavaroise avec trois joueurs du Bayern Munich.

Löw meilleur coach

A la tête de la Mannschaft championne du monde au Brésil, l'Allemand Joachim Löw élu entraîneur de l'année 2014. Il a précédé Carlo Ancelotti et Diego Simeone, respectivement coaches du Real et de l'Atletico Madrid. (afp)

L'équipe-type 2014:

Neuer (GER/Bayern Munich) - Sergio Ramos (ESP/Real Madrid), Thiago Silva (BRA/Paris SG), David Luiz (BRA/Paris SG), Philipp Lahm (GER/Bayern Munich) - Andrés Iniesta (ESP/Barcelone), Toni Kroos (GER/Real Madrid, Ángel Di Maria (ARG/Manchester United - Arjen Robben (NED/Bayern Munich), Lionel Messi (ARG/Barcelone), Cristiano Ronaldo (POR/Real Madrid)

Le palmarès complet 2014

Ballon d'Or 2014: Cristiano Ronaldo (Por/Real Madrid)

Joueuse de l'année: Nadine Kessler (All/Wolfsburg)

Entraîneur de l'année football masculin: Joachim Löw (All/Allemagne)

Entraîneur de l'année football féminin: Ralf Kellermann (All/Wolfsburg)

Prix Puskas du plus beau but: James Rodriguez (Col/Real Madrid)

Prix du fair-play: les bénévoles du Mondial 2014 au Brésil

Prix du président de la FIFA: Hiroshi Kagawa (Jap), journaliste le plus âgé (89 ans) présent lors de la Coupe du monde 2014, qui a couvert sa dixième phase finale en 40 ans.

Ronaldo: «Je le méritais peut-être plus que les autres»

Quel est votre sentiment après ce 3e Ballon d'or ?

«C'est incroyable, je suis très, très heureux. C'était une soirée fantastique, c'est un trophée fantastique. J'en suis très fier.»

Vous aviez bon espoir de remporter ce 3e Ballon d'Or ?

«On n'est jamais sûr de gagner, on n'est jamais sûr de rien. J'avais de bonnes chances de l'emporter, mais quand ils ont donné les noms des trois nommés, je me suis dit, 'ouah, ça ne va pas être facile'. On le méritait tous les trois, mais peut-être que je le méritais plus.»

Ton opinion