Actualisé 31.10.2013 à 21:34

Football«Je leur ai donné envie de revenir sur la pelouse»

Le FC Sion new look de Laurent Roussey a battu GC, dimanche. Feu de paille ou renouveau? Réponse samedi, contre Lucerne.

de
Daniel Romano
Le travail de Laurent Roussey portera-t-il encore ses fruits samedi à Tourbillon?

Le travail de Laurent Roussey portera-t-il encore ses fruits samedi à Tourbillon?

En cinq jours, la semaine dernière, le coach français a changé le visage de l'équipe sédunoise: contre Grasshopper, le FC Sion a rendu sa copie la plus aboutie de la saison. La confirmation est attendue, une semaine plus tard. «Nous avons gardé ce qui a bien fonctionné contre les Sauterelles, affirme Roussey. L'évolution passera par une meilleure maîtrise collective du jeu et la suppression des pertes de balle inutiles. J'ai revalorisé mes gars et leur ai donné envie de revenir sur la pelouse.» Une démarche qui a permis à trois joueurs de refaire le plein de confiance.

Vincent Rüfli. On a enfin revu le latéral droit qui avait convaincu Ottmar Hitzfeld de le convoquer en équipe nationale. Les kilomètres parcourus par le Genevois et sa générosité ont été très remarqués contre GC. «Dès mon arrivée, il a tout fait pour se mettre en valeur, explique Roussey. Je connais son passé. Je sais de quoi il est capable.»

Arnaud Bühler. Banni en début de saison, le défenseur se révèle encore précieux sur son côté gauche. «Il était frustré par ce qu'il vivait. J'avais envie de le titulariser. Je lui ai donné quarante-huit heures pour y réfléchir, car, après plusieurs semaines sans jouer, ça aurait pu l'affecter de se rater.»

Ebenezer Assifuah. Sa vitesse et son sens du but en ont surpris plus d'un. Mais pas le coach nîmois. «Il ne lui a fallu que trois mi-temps de 20 minutes pour me convaincre. On le reverra dans mon FC Sion.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!